Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Rechercher : Dr Jo

Le Dr Gilbert Defaut et l'Ecole de Nancy

Defaut-Gilbert-Cessez-Donc-D-etre-Obese-Livre-364464420_L.jpgJ'ai évoqué dans une note précédente sur l'électro-colloïdo-thérapie, l'ouvrage et l'appareil du Dr Gilbert Defaut sur le sujet ainsi qu'un autre ouvrage consacré à une technique d'amaigrissement.

La fameuse "Ecole de Nancy" enfin "élucidée"

Avant de revenir sur cette dernière, je dois mentionner des découvertes à propos de la fameuse et mystérieuse "Ecole de Nancy". Mystérieuse car faute d'avoir pu penser aux circonstances historiques particulières qui ont fait affluer vers Nancy la réunion d'éminents professeurs de médecines et de divers disciplines scientifiques, il était difficile de penser à chercher du côté de la Faculté de médecine et de la fameuse Ecole qui l'a précédée et qui bénéficie d'un site où l'on trouve les noms des professeurs et d'un certain nombre d'élèves et d'internes.

 

 

 

Nancy 1.JPG

 

 

 

 

 

 

Cliquer sur l'image pour accéder à la page !

Sur cette page, parmi les noms cités, savoir les Prs Prenant, Werther, Vautrin, Berheim et les Dr Liebaud et Mathieu, on ne trouve que Prenant (Auguste) et Vautrin. J'ai réussi par la suite à identifier les autres...

Pour Bernheim on trouve ceci :

École de Nancy (psychologie) — Wikipédia

https://fr.wikipedia.org/wiki/École_de_Nancy_(psychologie)
Aller à Hippolyte Bernheim et la question de la suggestion - Hippolyte Bernheim fait ses études à l'université ... à Nancy de la Faculté de médecine et de ...

Hippolyte Bernheim — Wikipédia

https://fr.wikipedia.org/wiki/Hippolyte_Bernheim
Des informations de cet article ou section devraient être mieux reliées aux sources ... Dans les années 1890, l'influence internationale de l'École de Nancy est très .... Hippolyte Bernheim dans le site de la Faculté de médecine de Nancy depuis ...

Professeur Laxenaire : Bernheim et l'Ecole neuropsychiatrique de Nancy

www.professeurs-medecine-nancy.fr/Bernheim_ecole_Nancy.htm

Bernheim, ardent patriote, choisit la France et se replie à Nancy, où une faculté de médecine a été créée en 1872 en remplacement de celle de Strasbourg. On arrive à Ambroise-Auguste Liébaut par la notice concernant Bernheim où l'on lit ceci :

En 1864, il s'installe à Nancy comme guérisseur philanthrope, guérissant des enfants avec de l'eau magnétisée et par l'imposition des mains. Son intérêt pour le magnétisme animal a été ravivé par la lecture des travaux d'Eugène Azam et Alfred Velpeau qui ont introduit les théories de James Braid en France.

Il apparaît comme un marginal à une époque où le magnétisme animal était complètement discrédité par l'académie lorsqu'il publie en 1866 dans l'indifférence générale "Du sommeil et des états analogues considérés surtout du point de vue de l'action du moral sur le physique". Il y fait état de notions théoriques et pratiques largement proches de celles des magnétiseurs du courant imaginationniste tels l'abbé Jose Custodio da Faria, le médecin Alexandre Bertrand et François Joseph Noizet qui niaient l'existence d'un fluide magnétique.

Et l'on en arrive à la fameuse Ecole de Nancy :

Ce n'est qu'en 1882 alors qu'il a déjà 59 ans que le professeur Hippolyte Bernheim reconnaît son action et qu'ils participent ensemble à la fondation de l'École de Nancy avec le juriste Jules Liégeois et le physiologiste Henri Beaunis : c'est l'"âge d'or" de l'hypnose en France (1882-1892). La renommée de l'École de Nancy se répand partout en Europe et Bernheim et Liébeault reçoivent de nombreuses visites dans les années 1880: le pharmacien Émile Coué en 1885, le psychiatre suisse Auguste Forel en 1887, le mathématicien belge Joseph Delbœuf en 1888, le neurologue autrichien Sigmund Freud en 1889, le docteur Nicolas Dahl qui adaptera ses méthodes à Moscou.

En cherchant "Ecole de Nancy" sur Google on ne trouve pas la notice de Wikipédia sur l'Ecole de Nancy version "psy", car le rayonnement de l'école artistique à l'origine de l'art dit "nouveau" (Émile Gallé, Louis Majorelle et les verreries Daum, et à Paris Hector Guimard et ses entrées de métro). Ainsi même à la 4ème page sur Google toujours pas de trace de ladite école version médecine ou apparentée.

Et le fameux "Docteur Mathieu" ?

Mathieu Louis.jpgRevoir http://www.professeurs-medecine-nancy.fr/Mathieu_L.htm

http://www.professeurs-medecine-nancy.fr/Gilgenkrantz1.htm

Celui que nous cherchions à identifier comme étant le médecin qui a enseigné l'électro-colloïdo thérapie au Dr Defaut est bien celui qui a donné son nom au centre de cardiologie nancéen.

http://www.reseau-chu.org/article/le-nouvel-institut-lorr...

Il n'y a plus aucun doute possible à ce sujet.

 

Quid du Dr Gilbert Defaut ?

defaut.jpgSur la quatrième de couverture de Cessez donc d'être obèse, l'auteur précise avoir soutenu sa thèse à Nancy en 1955. Louis Mathieu n'est parti en retraite qu'en 1959, c'est donc bien lui qui a transmis quelque chose à Defaut. Le nom de ce dernier ne figure pas parmi les listes d'élèves et d'internes disponibles mais une Defaut est mentionnée en 1940. Enfin il y a un trou jusqu'en 1993 mais il n'y a pas de raison de doute de ce qu'avance l'intéressé qui revendique un séjour d'un an aux Etats-Unis et revendique le traitement de 3 500 cas d'obésité et de 100 tonnes de graisse disparues.

Toute le question est de savoir ce qui, dans ses cures d'amaigrissement, émane de l'école de Nancy des années 50. Pour l'électro-colloïdo-thérapie, on ne dispose donnée indiquant que le Dr Mathieu l'utilisait encore, à moins que ce ne soit en consultation privée. Le point commun avec la technique d'amaigrissement est l'insistance dur des horaires de boissons à distance précise des repas et collations. Et je finis pas penser que c'est le seul élément à retenir car il est fondé sur les résultats d'une expérience sur des porcs.

Les horaires de boisson et de repas

Un abonné ayant eu la bonne idée de dresser un tableau. Cliquer ici !

L'important c'est d'observer les décalages de distance.

L'expérience sur les porcs (p. 164)

Trois lots d'une douzaine de porcs en été engraissés séparément.

Le lot 1 avec l'alimentation classique des porcs (pommes de terre, farine d'orge, résidus lactés et reste de cuisine fermière. Aucune trace de pathologie lors de l'autopsie minutieuse.

Le lot 2 ne fut alimenté que de boissons alcoolisées (vins, cognac, rhum, mirabelle autant qu'ils voulurent en boire). Ils grossirent un peu moins mais ne présentèrent aucune lésion d'origine alcoolique ou digestive.

Le lot 3 reçut l'alimentation des premiers et la boisson des seconds. Ils présentèrent toutes les lésions possibles et imaginables (alcooliques, graisseuses, nécrotiques, hémorragiques.

Defaut en tire la conclusion que si le mélange eau + aliments n'est pas aussi nocif que le mélange aliments + boissons alcooliques, il n'est pas favorable. Certes il vaut mieux éviter de déconcentrer les secrétions digestives mais l'expérience est critiquable. D'une part il manque un lot 4 avec aliment + eau à part et d'autre part les porcs sont dénués de raison si on leur donne la possibilité de se saouler, il risque de ne pas savoir s'arrêter. Sur les tables humaines on ne met pas d'abreuvoir avec spiritueux ad libitum. 

Les conclusions de l'expérience me paraissent discutables. Cependant, le plan de boisson fourni permet au moins de s'hydrater correctement sans perturber la digestion et comme en général on ne boit pas assez, ça me semble un "bon plan" à garder.

Critique de l'ouvrage (suite et fin)

Le livre comprend un cahier photographique en couleurs montrant sans équivoque des résultats spectaculaire mais parfois à la limite du "pathologique".

Une méthode "secrète" devenue impraticable

Je dis "secrète" car bien qu'en début de livre, l'auteur affirme qu'en suivant à la lettre ce qu'il raconte on peut se passer de lui ou encore un médecin pourrait tirer parti de cet ouvrage. Or c'est faux pour plusieurs raisons ! Les ordonnances (p. 55 et suivantes) ne constituent qu'un exemple. A la fin du livre figure une liste mélangeant les plantes et les composés chimiques et certains de ses éléments ne sont plus disponibles. Et surtout le contenu de ses injections contre la cellulite n'est pas précisé et la pratique d'électro coagulation des petits vaisseaux demeure très floue...

Concernant les substances problématique, j'ai évoqué l'emploi d'une amphétamine coupe fin (Amfépramone), or cette dernière a été retirée de la vente, voire interdite le 13 octobre 2033. La découverte des amphétamines remonte loin, mais de quand date cette dernière, est-elle antérieure ou postérieure à 1955. D'où la question :est-ce un legs de l'Ecole de Nancy ?  

Non seulement, l'opothérapie, qui fait partie du traitement et était une pratique classique dans les annés 50/60, n'est plus accessible ou seulement en partie, voire sous une autre forme mais un médecin actuel n'est pas à même de tirer partie de la liste qui fait 6 pages et ses patients encore moins à moins d'avoir étudié la phytothérapie et encore. Cette liste c'est donc de la poudre au yeux. Sans compter les éléments problématiques (dont l'action thérapeutique est à identifier,  ou difficile à trouver quand ce n'est pas impossible), notez que les mention entre () découlment de mes recherches entreprises par curiosité car il n'y a rie à tirer de cet étalage :

Acide tri iodo thyroacétique, Algcena C L M0 1 (?), Amfépramone, Chlorydrate de Fenproporex (encore une amphétamine), Komperland K D 1 (un détergeant de BASF), Glycocholate de soude (un dérivé d'acide biliaire dont l'utilité reste à déterminer), hyaluronidase testiculaire (traitement des hématomes), mercuro thialate de sodium (Thiomersal, conservateur dans les vaccins, une belle saloperie..), manuronate de monoethyl trisilanol.

Ce dernier est revendiqué dans un brevet de Exymol S.A. (Monaco)découlant des recherches de Norbert Dufaut datant des années 70. C'est un produit apparenté type Conjonctyl. Si cela permet (encore faut-il être capable de décrypter l'info) de deviner la nature des piqures anti-cellulite, il n'y a pas grand chose dans tout ça qui viennent de l'Ecole de Nancy.

Le régime de base peut se résumer à un régime à la fois low carb et low fat. il associe une restriction des hydrates de carbones (qui sont transformés en sucre) et la phobie moderne des graisses surtout saturées, or l'on est en train d'en revenir. Il en découle qu'il ne reste guère que des protéines mais ce n'est pas un régime hyperprotéiné, c'est un "régime de famine" d'où la nécessité de coupe faim chimique. Ce que l'on ne peut pas savoir c'est si les patients on tenu la distance après avoir obtenu la fonte programmée. J'ai des raisons d'en douter.

Je rappelle l'emploi de de l'huile de paraffine aromatisée : un horreur à tous égard qui imperméabilise l'intestin et nuit à l'assimilation des nutriments et pas que...

Un livre assommant qui ne tient pas ses promesses !

Le livre est illisible et m'est tombé des mains. C'est la reproduction d'un type de dialogue entre l'auteur et un couple de patients d'où il ressort le besoin qu'il avait d'impressionner ses sujets afin de les tenir bien en mains. Rappelons qu'il voulait les voir chaque semaine et on ne sait pas le coût de ses consultations et des soins annexes qui devaient chiffrer si même à l'époque la plupart des produits utilisés et des préparations étaient remboursées. 

L'auteur s'est servi, de façon en grande partie illégitime, du renom de l'Ecole de Nancy pour "vendre" un traitement qui n'a que peut de rapports avec son enseignements et qui a été uniquement conçu pour s'attirer de nouveaux clients. J'imagine qu'ils venait de loin, on ne trouve pas dans un simple canton 3500 personnes susceptible de se prêter à un protocole aussi contraignant pour maigrir.

Ce livre n'a pas été conçu pour faire progresser une quelconque connaissance scientifique ni même pratique. Il

Lire la suite

19/11/2016 | Lien permanent

Une hypothèse originale au sujet des causes de la mort du Dr Seignalet

jean-seignaletbd.jpgOn ne devrait pas avoir à évoquer cette espèce d'énigme et je rappelle qu'on ne se pose des questions à cause d'une thèse répandue par le Pr Joyeux. Cela va nous entraîner assez loin et c'est l'occasion de lui en repasser une couche !

Réponses diverses à un email reçu d'un lecteur

J’ai reçu d’un lecteur qui m’écrit de temps en temps les remarques suivantes : Vous parlez du régime Seignalet en parlant de l'éviction des céréales mais le régime se contente de supprimer le gluten, il y a plein d'autres céréales sans gluten, et sauf erreur de ma part, la cuisson n'est pas interdite mais limitée à 110°c pour éviter certaines réactions de Maillard. Quant aux laitages je rejoins les théories de Mme Lawers, mais un lait cru non pasteurisé d'une vache qui n'est pas sous antibio .. pas facile à trouver même pour moi qui vit à la campagne :o)

Réponse : Tout le monde sait que toutes les céréales ne sont pas proscrites dans le régime Seignalet, seulement celles contenant du gluten, ce sont des céréales hybridées… Le lait cru et bio se trouve en maison de régime (Bernard Gaborit en particulier). Certes d’une manière générale les citadins sont mieux lotis que les campagnards surtout quand il s’agit de pratiquer plus ou moins de crudivorisme. A la campagne il faut parfois faire 20 km pour trouver du poisson frais.

Ensuite il existe plein de versions sur la mort du Dr Seignalet .... Il prenait des enzymes provenant d'Allemagne (Version Joyeux), il mangeait cru donc le pancréas à souffert (le Dr Seignalet mangeait-il Seignalet ?) ... Ma version vous fera peut être sourire : en se référant à l’acupuncture le méridien rate/pancréas correspond aux soucis, et en décodage le pancréas serait le siège du sentiment d'injustice. Etre traîné devant les tribunaux, être considéré comme un pédophile parce que défendant Mr Burger ... Cela doit vous secouer un homme…

Je réponds plus loin et j’ai plusieurs choses à dire sur le sujet et concernant Joyeux.

Pour le charbon activé, il est vrai que le prix est excessif, cependant ayant contacté quelques fabricants, j'ai appris que le charbon qui n'est pas de bois mais de noix de coco pouvait être contaminé. Par exemple par du fioul si la carbonisation se fait dans des fours au fioul.

Certains fournisseurs utilisent des fours à gaz. Vous me direz qu'il n'y a pas tous les jours des fuites de fioul mais bon. Que ce soit SFB ou autres labos, il serait intéressant d'avoir une analyse par lot surtout lorsque l'on connaît le parcours de ce fameux charbon puisque la noix de coco pousse loin de chez nous .... Que se passe t'il dans les cales des cargos ? Mystère !

Réponse : le charbon activé vendu par les laboratoires d’œnologie doit être de qualité alimentaire, il n’y a pas de raisons qu’il ne soit pas fait dans les règles. Maintenant il faut dire qu’il existe une infinité de produits sur lesquels on n’a que des indications très vagues sur la composition. La dolomite par exemple, elle est intéressante pour le rapport calcium magnésium mais il existe plusieurs sortes de dolomites dont une riche en zinc, or il est impossible d’obtenir un dosage des traces de métaux qu’elle contient. C’est franchement dommage car un apport de zinc non pollué par des métaux lourds pourrait peut-être être apporté par ce biais. Un ami très versé en biochimie vient de me signaler un certain nombre de problèmes à propos des compléments à base de zinc. Je me suis efforcé de le mettre en relation avec Jacques Valentin plus à même de gérer les infos dont il s’agit.

Voilà j'espère que ces petites précisions pourront vous être utiles.

Sur le peu de succès des travaux du Dr Schwartz

J'en profite pour vous remercier de l'article concernant les travaux du Dr Schwartz, travaux qui ne connaissent pas un grand succès sur le net, un peu comme ceux du Dr Gernez.

Réponse : le « marché du cancer » est entièrement « verrouillé », aucune innovation dans le domaine ne peut escompter de succès. La hantise d’une « perte de chance » est telle qu’il faut une maturité considérable pour oser prendre le risque de tenter sa chance en dehors des sentiers académiques tels que façonnés par Big Pharma. Prenons l’exemple du traitement du des risques cardio-vasculaires fréquents à partir d’un certain âge et bien je dois confesser qu’il m’a fallu bien du temps pour faire le ménage qui s’imposait dans l’ordonnance classique en ne gardant que peu de choses. Dans ces conditions, je suis parfaitement conscient que tout ce que je raconte à toutes les chances de tomber dans l’oreille de sourds en dépit des dizaines de milliers de lecteurs qui entrent en contact plus ou moins fugitivement avec ce blog.

Retour sur la thèse du Pr Joyeux

Je reviens sur la thèse du Dr Joyeux, une thèse passablement perfide et surtout fort douteuse scientifiquement parlant. Premièrement, quand on mange cru on absorbe les enzymes contenues dans les aliments. Est-il nécessaire d’en rajouter. Qui dit enzymes « allemandes » dit Wobenzyme et Cie. Je n’ai jamais entendu dire que ces produits aient des effets indésirables. J’ai quelque part dans ma bibliothèque un petit ouvrage devenu assez rares (la diététique des enzymes) qui laisse entendre que de manger cuit fatigue le pancréas parce qu’il doit produire davantage d’enzymes pour combler la perte d’enzymes naturelles dues à la cuisson. Je l’ai dit et je le répète, la thèse de Joyeux nécessite une justification.

Mais ce sont des légions de cons et de connes à la mentalité style « catho famille de France » qui vont se pâmer à ses conférences et qui sont dans l’idolâtrie pure face à ce personnage. Dans ces conditions, il ne faut pas ‘attendre à ce que quelqu’un se lève pour poser la moindre question pertinente. Je rappelle qu’en ce qui concerne les vaccinations il a le cul entre deux chaises et le résultat c’est qu’il s’est fait virer d’un centre montpelliérain où il donnait des consultations de cancérologie et c’est pas moi qui vais le plaindre.

Concernant la question des vaccinations je ne connais qu’un expert c’est le Dr Marc Girard mais je n’ai pas eu le temps de faire le tour de ses positions. Avec ou sans adjuvants problématiques, les vaccinations sont, dans le meilleur des cas superflues. Le virus H1N1 serait bénin à moins qu’il ne mute mais on parle d’un type en Australie ou je ne sais où qui n’aurait du son salut qu’à des injections de vitamine C. On peut se demander si ce n’est pas une intox pour souligner le fait qu’on ne trouve plus de vitamine C injectable avec les titrages souhaitables. Il faudrait se tourner vers des produits vétérinaires et je ne sais toujours pas si une perfusion d’ascorbate dans le fondement est comparable à une injection dans les veines. Il y a tout de même des gens qualifiés qui pourraient répondre à cette question simple. Mais c’est cause toujours ou plutôt court toujours. Des gens comme le Dr Schohy campent sur leurs « recettes » et s’estiment offensés lorsque l’on voudrait en savoir plus…

Sur la thèse "chinoise" du mystérieux cancers du pancréas du Dr Seignalet

Il est vrai que cette histoire de cancer la fiche mal pour un médecins censé avoir guéri plus de 2000 patients sur les 2500 environ qui auraient fait appel à ses soins. Je me souviens pour ma part d'avoir lu quelque part une allusion au fait que ce cancer aurait résulté d'un problème immunologique connu de l'intéressé mais non précisé.

Voyons maintenant la thèse basée sur la MTC. Certes la rate est lésée par trop de rumination mentale et la rate est liée au pancréas, maintenant je ne sais pas si en décodage on peut associer le pancréas à la notion d’injustice. Je me méfie des histoires de « décodage » car tout le monde raconte la sienne. On est là dans le domaine du symbolisme et si c’est un langage à part entière il réclame une certaine précision en matière de relation analogique.

J’ai de suite cherché si le Dr Seignalet aurait fait l’objet d’attaques pour avoir préfacé le livre de Burger. Je n’ai rien trouvé de probant à l'exception d'un article d'un certain Xavier Martin Dupont.Je trouve comme information au sujet de ce Dupont : Xavier Martin-Dupont, alias xmd, webmaster de prevensectes.com a été condamné (jugement, Ajaccio, février 2013). Chasseur de sectes ce n'est pas une référence scientifique crédible. Seignalet est mis en cause dans cet article mais seulement pour avoir cautionné l'instinctothérapie et il n'est aucunement question de complicité de "pédophilie". Cependant le ton de l'article est bien conçu pour discréditer tout ceux qui de près ou de loin aurait plus ou moins abondé dans le sens de Burger.

La guerre du cru date de 1985, époque où les dérives sexuelles de Burger commises en Suisse n'étaient pas connues en France. Autant que je me souvienne, elles ne l'ont été qu'en 2003 quand celles de Montramé ont éclaté au grand jour. Seignalet est donc excusable d'avoir préfacé le livre de Burger. Et ce d'autant plus qu'à l'époque on était encore relativement loin de la hantise de la pédophilie telle qu'elle a éclaté quelques années plus tard avec une séries de "rafles" très médiatiques.

Si ma mémoire est bonne la plus emblématique daterait d'un 1 avril du milieu des années 90, c'est donc 10 ans plus tard. Ce n'est qu'un peu avant que l'Internet a commencé d'être accessible au grand public. J'ai comme repère un passage au sein d'une université datant de 1992, la démocratisation d'Internet chez les particuliers en était encore à ses balbutiements. L'affaire du Coral qui a beaucoup contribué à la hantise que je dénonce remonte à 1982 mais ce n'est qu'avec l'affaire Dutroux (1996) que cette hantise s'est vraiment cristallisée et ça a été le début de délires carabinés. Evidement les milieux dits intégristes ont poussé à la roue qui n'ont pas digéré l'abaissement de la majorité sexuelle à 15 ans par la mite errante.

Le début des années 80 du dernier siècle est encore sous l'influence de l'illusion de "libération sexuelle" engendrée par la révolte estudiantine de mai 1968 au cours de laquelle la Sorbonne a été transformée en lupanar, un certain Daniel Guérin s'étant dénudé dans une salle que l'on faisait encore visiter dans les années 70. J'ai un vague souvenir de ce lieu de "pèlerinage", visité par pure curiosité, sous la forme d'un couloir et d'une salle obscure, sorte de "catacombe".

En d'autres termes, cela veut dire qu'au moment de la guerre du cru les théories de Burger autour du tabou de l'inceste n'était pas vraiment susceptibles de scandaliser un public lettré. Il faut tout de même se rappeler qu'à la même époque Matzneff, et un certain Tony Duvert étaient couvert d'éloges par l’intelligentsia parisienne. Or il se trouve que le hasard m'a mis en relation avec la mère d'une des victimes de ce dernier et que pour se débarrasser de son fils, elle m'a carrément proposé de le garder. Inutile de vous dire que j'ai été choqué par ses propos et que je l'aurais volontiers rouée de coups. J'ai un souvenir le souvenir très net des colloques de la mère et du fils dans le lit de la mère où je l'entendais de ma chambre le persuader qu'il avait été son amant dans une vie antérieure.

Cette salope prénommée Sarah était soit disant "professeur de yoga" et le souvenir qu'elle a laissé dans le patelin où cette rencontre surréaliste s'est produite étant encore vivant voici une douzaine d'années. Aussi lorsque j'ai raconté mon aventure à celui qui m'avait envoyé en mission auprès de cette dingue, il n'a rien voulu savoir et j'ai compris que quand des intérêts "médiatiques" sont en jeu, en l’occurrence l'organisation d'un "colloque", on se contrefout de la morale la plus élémentaire. Finalement, comme je refusais de me prêter au jeu de mon patron associatif de l'époque, cette immonde garce a fini par me supplanter en tant que vice-président d'une petite structure éditoriale. Certes je l'ai eu très mauvaise dans la mesure où aucun collègue n'a daigné se mouiller pour susciter dénoncer publiquement la chose. Je suis donc bien placé de par la mémoire que j'ai gardé des décennies postérieure à mai 68 pour affirmer que les théories à la Wilhelm Reich made in Burger n'étaient susceptible de scandaliser que des grenouilles de bénitiers hors d'âge !

Concernant Jean Seignalet, il n’a pas été « traîné devant les tribunaux » pour se soutien.Mon correspondant est pour le moins très "approximatif". Seignalet a été cité comme témoin au bénéfice de Burger. Ayant préfacé le livre il ne pouvait se défiler.

Il a confirmé son soutien non à la "pédophilie" de Burger mais à son crudivorisme tout en admettant qu’il avait été imprudent.Je viens d'expliquer pourquoi les théories de Burger sur le tabou de l'inceste ne pouvait susciter rien d'autre qu'un haussement d'épaules de la part d'une personne éduquée. J'espère que l'on finira par me croire. Mais le drame c'est que des génération de jeunes cons qui n'ont rien vécu de l'avant et l'après mai 68, se permettent de porter des jugements sur des phénomènes dont ils ne savent rien. C'est compréhensible quand l'on réalise que la hantise de la pédophilie n'est entre autres visées qu'une grossière manœuvre démagogique pour flatter leur orgueil et les manipuler. A la lutte des classes a été substituée une "lutte des âges" et il n'est pas difficile, ce me semble, de comprendre que certains "pédophiles" (en fait des "pédérastes") pourraient constituer pour le "Système" une concurrence redoutable mais il faut se rendre à l'évidence, à savoir que s'il existe bien une affinité de nature entre un "pédéraste" et la tentation de se faire "gourou", la crainte du "Système" est parfaitement chimérique à cet égard. Il n'empêche qu'il est si jaloux de son désir d'emprise sans partage sur les mentalités qu'il lui a fallu diaboliser à l'extrême un Burger. Mais enfin soyons sérieux, si en 1985, son irruption pouvait présenter un caractère relativement novateur, quelques années plus tard il suffisait de gratter un peu et d'user de son bon sens pour constater que la chose avait viré à l'imposture. 

Il est assez clair qu'en reconnaissant au procès son "imprudence", le Dr Seignalet faisait allusion aux théories de Burger sur l’inceste et Cie.

Il n’est pas impossible que le Dr Seignalet ait reçu des lettres anonymes remplies de noms d’oiseaux (comme ce serait le cas d'une association qui perpétue sa mémoire sous la direction de sa fille et de son ancienne infirmière) mais je le répète, il n’existe aucune trace d’attaques publiques caractérisée reprochant à Seignalet d’avoir du même coup cautionné la « pédophilie » de Burger. L'hypothèse d'un traumatisme à cet égard n'est pas idiote mais en l'absence de témoignage des proches il est impossible d'en juger. Si le fait pour Jean Seignalet d'avoir été plus ou moins compromis par sa préface a joué, je ne peux qu'inviter sa fille a le faire savoir. J'ai expliqué pourquoi, eu égard au contexte, son père ne pouvait pas voir malice dans le livre de Burger. Je note du reste que l'article de Wikipedia lorsqu'il se rapporte à la "métapsychanalyste" en donne une image qui est grossièrement influencée par le scandale de Montramé. Autant que je me souvienne la façon dont Burger a exposé sa théorie était chose assez banale à l'époque. Elle le fut durant les années Mitterrand et je m'en souviens comme d'une période d'émulation associative dont on n'a plus aucune idée et entre temps le plombage des "années Sida" a considérablement assombri l'atmosphère avant que la fameuse crise ne nous donne le coup de grâce. Il faut comprendre que l'humanité actuelle est victime d'une véritable "psychose". Je n'ai jamais été très optimiste de nature et si Mai 68 a été la meilleure et la pire des choses, j'ai quand même vécu certains espoirs, or nous sommes, à tous égards devant une série de catastrophes et je ne crois guère à une voix de salut quelconque.

Sur  l’affaire Burger

Les théories de Burger c'est du reich revisité. Les histoires de délires orgonique mis à part, la vision de Reich n’a rien d’extraordinaire, elle fait partie des très nombreux auteurs qui ont mis le doigt sur les problèmes engendrés par le climat de frustration sexuelle qui sont assez propres aux cultures dérivées des monothéismes. L'importation des idées à base de "tantrisme sexuel" arrivées par la suite ont tendu à banaliser ce genre de spéculation quoique la théorie de Reich est le fruit d'un singulier "matérialisme".

Reich a bénéficié d’un succès médiatique avant tout parce qu’il a relié la son histoire d’orgone en tant qu’énergie naturelle universelle à la notion d’énergie sexuelle ce qui dénote, il faut l’admettre, une certain « fixation » voir une « obsession » assez particulière.

La persistance de « tabous » qui empêche de discuter de certains sujets de façon rationnelle et si possible neutre de certains sujets est quand même une chose bien singulière dans une société qui se targue de vouloir être «scientifique» ! Le « tabou » de l’inceste n’a a entrer en ligne de compte que dans le cas de relations sexuelles «productives», il se limite donc à limiter les risques liés à trop de consanguinité. Cela ne concerne que les relations hétérosexuelles. La tabou de l'homosexualité perdure et plus on parle de la chose plus on embrouille l'esprit des gens. Et on va le voir Joyeux est l'un des artisans les plus négatifs de cet obscurcissement.

Burger a quand même fait fort : il a été poursuivi et condamné pour avoir violé non seulement une fillette et son propre fils. Mais il a fallu du temps pour découvrir ses antécédants en Suisse, comme quoi les gens sont toujours prêts à gober la moindre nouveauté et à s'en enticher sans chercher plus loin. S’il n’existe aucun risque de production consanguine dans le cas du fils, il est quand même des choses qui ne se font pas. O

Lire la suite

25/01/2016 | Lien permanent

Pollution électromagnétique : le protocole du Dr Jean-Pierre Maschi

Jean-Pierre_Maschi_Ovale.jpgNice-matin a récemment consacré deux pleines pages au problème de la pollution électromagnétique en rappelant que le Dr Jean-Pierre Maschi fut un pionnier dans ce domaine.  

Son protocole consiste à placer dans un sachet en tissu maintenu au bas de la colonne vertébrale par une cordelette nouée autour de la taille un mélange des minéraux suivants : Baritine, Blende, Feldspath, Galène, Graphite, Quartz, Spath, Talc, tous secs et pulvérisés, en quantités égales.

J'ai téléphoné à ce médecin pour savoir où se les procurer. Malheureusement, je n'ai pas pu avoir la réponse, il m'a té répondu que ce médecin est hospitalisé et très probablement en fin de vie (au bout du rouleau (sic).

Si quelqu'un a la réponse je suis preneur. Tout ce que je sais et ça date des années 70/80 c'est que cette combinaison aurait été mise au point par un radiesthésiste de la région de Vence.

La menace des compteurs Linky se rapproche et un certain nombre de communes veulent y faire barrage.

Il existe un moyen simple d'en neutraliser cette pollution c'est de placer à l'entrée de l'appartement un jeu de condensateurs convenablement choisi mais le problème c'est dans les immeubles ça ne peut marcher que si tous les locataires acceptent de neutraliser les émissions chacun pour leur propre compte.

Lire la suite

12/02/2016 | Lien permanent

Duo Joyeux / Marion Kaplan : un mort (sans ordonnance) le Dr Seignalet !

vitaliseur.jpg

Ce post a donné lieu à une réaction, voir :

http://silicium.blogspirit.com/archive/2013/07/25/vitalis...

Mon humour n'est visiblement pas apprécié de tout le monde mais il faudra compter avec. Je persiste et je signe. Le vitaliseur Marion est un produit de luxe et Beka fait aussi bien pour 50 €. Maintenant quand au Pr Joyeux s'il a quelque chose à dire au sujet de sa mise en cause, ce n'est pas à une tierce personne de s'occuper de ses affaires. J'ai posé des questions au sujet des "pré enzymes" (?) j'attends une réponse pas des à peu près....

Les casseroles ne font jamais de miracles

J'exagère par ce raccourci mais il s'agit, une fois de plus de souligner la légèreté pour ne pas dire la frivolité sur laquelle repose le succès d'un duo bien connu: celui du Pr Joyeux et de Marion Kaplan, grand prêtresse des "vitaliseur Marion" ou plutôt des coucoussiers de super luxe.

A propos de "miracles", j'ai vu ce matin dans "Niche-Machin" une photo de la grotte de Lourdes envahie par les eaux du Gave de Pau.

La "dame blanche" qui a suscité une certaine Bernadette pour quérir un public pour la sustenter (car tout cela fonctionne en mode "vampirique") n'a même pas été foutue d'inspirer correctement les architectes qui ont construit la basilique inférieure. Il est vrai qu'il en tiennent une sacré couche les architectes et que précisément pour les empêcher de commettre les énhaurmités auxquelles ils sont abonnés, il aurait fallu un miracle authentique. Enfin, ce n'est que la nième inondation et je dois dire que cela me fait bien rire. Alors si dans le domaine de la religion, on assiste à pareilles "boulettes" consistant a enfouir un édifice dans le bassin d'un cours d'eau réputé pour son impétuosité, que peut-il en être dans le domaine très profane de la médecine contemporaine? 

Je n'aime pas les vidéos, il faut y être scotché pendant plus d'une plombe pour très souvent regretter d'avoir perdu son temps. J'ai fait un effort en faveur de cette dernière parce que dans un de ses articles, Christophe Etienne mentionne que le Pr Joyeux y a attribué le décès du Dr Seignalet des suites d'un cancer du pancréas et cela fait longtemps que je voulais en savoir un peu plus sur cette thèse.

Excès de crudités ou de "pré enzymes"

On savait en effet que Joyeux attribuait ce cancer à un excès de crudités mais en réalité, il ne s'agit pas vraiment de cela. Je découvre éberlué que ce ne sont pas tant les crudités en excès qui aurait tué l'inventeur de la "troisième médecine" mais le fait d'avoir prix du Wobenzyme qui, à entendre le Pr serait composé de "pré enzymes".

Les "pré enzymes" c'est quoi ?

Si vous cherchez à "pré enzymes" vous ne trouverez rien, mais les "pro enzymes" existent. En fait c'est par exemple le trypsinogène pour la trypsine. Enfin pour être tout à fait clair pédagogiquement on devrait parler de "précurseur des enzymes". Autrement dit il s'agit d'une molécule qui après avoir été activée produit l'enzyme. 

Wobenzyme "pré enzymes" ou "enzymes" tout court ?

L'explication du célèbre Prof est pour le moins gonflée : peut-on considérer que c'est un mensonge d'avoir mentionné sur les boîtes de Wobenzyme, trypsine là où l'on aurait du indiquer trypsinogène ?

Ca n'est tout simplement pas pensable. Ainsi et jusqu'à preuve du contraire quand on vous vends des enzymes ce sont bien des enzymes en parfait état de marche. Or si vous administrez des hormones ou des enzymes vous mettez au repos la glande censée les fabriquer.

Alors je pose la question : comment dans ces conditions un éminent cancérologue peut-il affirmer qu'en prenant le célèbre complexe allemand, le Dr Seignalet aurait fatigué son pancréas alors qu'un raisonnement on ne peut plus logique me conduit à postuler exactement le contraire !

Déni familial

En cherchant bien, vous trouverez sur un forum intitulé l'appart des spasmos (Pr Petzouille) une prise de position d'une certaine Anne Seignalet, sa femme ou sa fille qui conteste cette thèse au motif que le Wobenzyme étant le complément le plus vendu en Allemagne on n'a jamais signalé de troubles pancréatiques et que de toutes façons l'étiologie du cancer du pancréas reste assez mystérieuse et n'a pas été élucidée.

Rencontre "providentielle" autour d'une "cocotte à vapeur"

Je m'en vais résumer à ma façon le discours entendu sur cette vidéo. Premièrement, il m'a fallu cette vidéo pour faire le lien entre Marion Kaplan et les célébres vitaliseurs auquel je n'avais prêté aucune attention particulière. Les Joyeux et Dame Marion se seraient connus par l'intermédiaire d'un certain André Cocard, qui aurait été à l'origine du vitaliseur portant le nom de  Marion (juin 1985). André Cocard était présenté comme un "ingénieur", or d'après mes recherches il était surtout restaurateur à Marseille. Voir :

http://www.lappart-des-spasmos.fr/forum/que-manger-pour-s...

Le duo Marion/Cocard s'est illustré principalement par des livres de cuisine :

http://www.amazon.fr/Livres/s?ie=UTF8&page=1&rh=n...

Rectificatif

Ce M. Cocard était-il "ingénieur" ? Dans la version initiale de ce post j'avais mis la chose en doute car le titre invoqué ne reposait que sur les dires de Dame Marion qui évoque à ce propos des "recherches scientifiques" faites en commun. "Ingénieur" c'était de toutes façon très vague et on ne précisait pas la spécialité... 

Je reçois en date du 30 décembre d'une personne qui semble apparentée mais qui n'a pas daigné se présenter plus explicitement, un mail assez réclamant la suppression de toute mention relative à cet André Cocard. Elle me précise ceci que je cite textuellement :

Pour votre information, Monsieur André Cocard est bien ingénieur chimiste de formation et fut, entre autre, propriétaire d'un restaurant.

Commentaire : puisque l'on tient à cette précision, je répondrai que la chime n'a que peu de chose à voir avec la physique en usage dans les casseroles. Je ne mets pas en cause les qualités organoleptiques de ce qui sort de cette cocote de luxe. Cette demande m'a incité à faire des recherches sur le nom et j'ai trouvé un établissement homonyme qui pourrait être l'industriel fabriquant les marmites vendues par Marion.

Mais qu'importe : les Coquard ne sont pas en cause dans cette histoire : simple propriétaire de restaurant ou cuisinier de métier ou encore fabriquant de matériel pour les laiteries et fromageries, la seule chose qui est en cause ce sont les "arguments marketing" auquel on a recours, et les prix pratiqués qui sont manifestement abusifs et à ce propos j'aimerais bien connaître la marge qui doit être colossale mais passons...

J'affirme que l'on peut obtenir une qualité de cuisson équivalente à l'aide d'articles moins onéreux et quand à la température de 95°, j'obtiens le même résultat dans l'ustensile dont je me sert et qui m'a coûté moins de 50 €. J'ai du reste fait le contrôle à l'aide d'un thermomètre électronique de labo...

L'histoire des trous de 6 mm exactement me fait bien rire et ce qui produit la détente et empêche la température de monter c'est ce qui sort par le couvercle. Or on trouve des couvercles de verre en dôme, avec un perçage et parfois une fermeture amovible qui font l'affaire. 

Quant à l'histoire du nombre d'or et des "ondes de forme" et des calculs savants de proportion, non seulement ça ne justifie pas le prix phénoménal réclamé mais là encore çà me fait pouffer ! Premièrement les gens qui s'y connaissent ne parlent pas d' "ondes de forme" mais d'effets de forme. Un des signes distinctifs des charlatans c'est de parler d'ondes à tout propos et hors de propos.

 

Voici un exemple de page répétant ce genre de boniments :

http://www.energie-sante.net/as/?p=966   

  1. Cuisson douce à la vapeur avec le Vitaliseur de Marion - C fait maison 

    www.cfaitmaison.com/sansgluten/vitaliseur.html
     
    Le Vitaliseur de Marion, pour les cuissons à la vapeur douce. ... par l'ingénieur André Cocard et doit son nom à Marion Kaplan, bio-nutritionniste, naturopathe, ...
  2. Je note également que Dame Marion se présente ou est présentée comme "bio-nutritionniste" et j'aimerais bien voir ses titres car à ma connaissance il s'agit d'une spécialité, quand à se dire naturopathe c'est un peu facile car il n'existe que des diplômes privés dépourvus de toute valeur...
  3. L'Appart • Que manger pour se faire du bien ? Marion Kaplan ... 

    www.lappart-des-spasmos.fr/.../que-manger-pour-se-faire-du-bien-mario...
    23 déc. 2012 - 15 messages - 2 auteurs
    Rencontre André Coquart, restaurateur à Marseille, qui met au point ce qui deviendra plus tard le "vitaliseur Marion" (cuit-vapeur => cuisson ...
  4. La suite du discours du "ravi"

  5. Voyons la suite du discours : on apprend qu'après avoir fait connaissance avec le Sieur Cocard et son vitaliseur commercialisé par Marion les familles Joyeux et Kaplan n'ont plus connu la maladies (????) Je présume que pour porter un nom pareil la famille Joyeux avait des ancêtres en bonne santé car leur bonne humeur ayant été remarquée de leurs contemporains ça aide énormément. Mais quand la bonne humeur débouche sur une légèreté assez mercantile, les choses deviennent relatives.
  6. Enfin, il est établi, et tel naturopathe de ma connaissance ne l'a pas inventé que ce n'est ni Kousmine ni le vitaliseur qui a guéri la Kaplan d'une dysbiose. Elle le devrait au Dr Donatini d'où le choix de la ville de Reims pour son colloque de 2012 auquel s'ajoute le fait qu'elle est un de ses plus zélés supporters.
  7. Les "conneries" de Seignalet "prophète" (sic)

    On peut se demander pourquoi le Pr joyeux a accepté de préfacer le livre de Seignalet alors qu'il dénonce son attachement excessif au cru. En fait il a préfacé nombre d'ouvrages comme le font beaucoup de mandarins pour rester présent dans l'esprit du public. Et cette manie, due à un besoin de pub (à plus de 70 ans...) devient grave quand l'intéressé s'occupe de sujets qui le dépassent: l'homosexualité en particulier, chose avec laquelle il a un "problème" en tant que catholique.
  8. On a vu qu'il a fourni une explication abracadabrantesque de son cancer du pancréas, explication qui pose plus de questions qu'elle n'en résout. Il répond qu'il a préfacé le livres parce que Seignalet était un prophète et il déclare s'être mis assez récemment à l'exclusion des céréales et du lait. Ce qui nous vaut une publicité pour un certain pain des fleurs... On va finir par se demander s'il ne touche pas des royalties sur ce produit...
  9. Publicité pour le vital

Lire la suite

25/07/2013 | Lien permanent

Le monde actuel est à l'image du cancer (Dr Moulinier)

Et oui , chassez le naturel et il revient au galop. Ce monde est à l´image du cancer . Quelques cellules qui ont un fonctionnement désorganisé sont suffisantes pour nous pourrir la vie alors que nous avons des milliards de cellules qui sont prêtes à assurer notre défense et  pourraient en un rien de temps nous débarrasser quasi instantanément de ces cellules corrompues si nous arrivions à trouver ou retrouver les clés pour les informer.

Tout est un problème de mauvaises communications et nous avons les acteurs politiques que nous méritons, largement corrompus par le monde de la finance.

Un exemple flagrant de ce type de comportement et des dégâts collatéraux qu´il engendre est représenté par le combat que mènent depuis de nombreuses années mes amis , le couple des Dr Gérard et Nicole Delepine pour continuer à mettre en place des protocoles individualisés en oncologie pédiatrique.

Je vous conseille de consacrer 10 minutes de votre temps à visualiser cette vidéo et à la diffuser largement  : 

Malheureusement malgré les déclarations récentes du directeur de l´établissement Raymond Poincaré de Garches sur le maintien des soins et des protocoles mis en place par le Dr Delepine , je suis convaincu que c´est un marché de dupes. A l´approche des élections tous ces affreux corrompus ont peur du scandale médiatique que vient de déclencher Nicole mais dès qu´ils pourront ils reviendront, comme ils en ont l´habitude sur leur parole donnée.

La suite sur : 

http://dr.moulinier.fr/rien-ne-change-continuons-a-nous-m...

Mon commentaire 

Je trouve l'auteur bien optimiste, la société actuelle n'est pas cancérisée ponctuellement par quelques affreux seulement qui bloque mais bien un cancer en situation terminale qui a métastasé à tous les niveaux, y compris et pour une large part dans l'esprit d'une majorité de citoyens qui ne voient rien ou plutôt qui ne veulent rien voir parce que cela leur ferait trop peur. Il est vrai qu'on sait les occuper de diverses manières par la difficulté à gagner leur vie pour la plupart, et en encourageant par tous les moyens la tendance à une consommation aveugle.

Il n'y a pas des milliards de cellules prêtes à prendre les armes mais seulement quelques milliers qui voudraient pouvoir le faire mais on les a désarmées, surtout en France, tant au propre qu'au figuré, c'est à dire matériellement et intellectuellement en mettant en avant toutes sortes de prétendus dangers en guise de leurre. Parler de quelques cellules "désorganisées" alors qu'au contraire les cellules cancéreuses ont poussé le génie du parasitage et du développement égocentrique et prédateur au rang d'un grand art devenu quasiment insurpassable c'est en fait n'avoir rien compris au cancer.

Oui la métaphore sociale est juste, elle plus que cela, elles est criante, ne pas oser dire que le cancer social est généralisé c'est se bercer et bercer les lecteurs d'illusions. Oui sitôt que la menace d'un scandale baisse la pression, les prédateurs reviennent à la charge plus ou moins en douce. Le seul problème c'est qu'un scandale chasse l'autre et que l'on ne sait plus ou donner de la tête.

Quoiqu'il en soit la vidéo met le doigt où cela fait mal ! En cancérologie, alors qu'il existe bien pour certains cancers des protocoles ayant fait leur preuve et où une chimio correctement proportionnée à des chances d'agir, on s'efforce d'embringuer les patients dans des essais thérapeutiques parce que si on trouve le moyen de prouver ou du moins de faire semblant de prouver leur efficacité c'est pour l'industrie pharmaceutique l'assurance de brevets juteux. Ce ne sont pas les médecins qui décident des traitement mais une administration vérolée par l'influence pernicieuse des lobbys et de leurs complice au sein de l'édifice. Tout cela est manigancé sur la base de communications scientifiques dont on sait ce qu'elles valent puisque l'on n'a rien découvert de palpitant depuis des décennies en matière de nouveaux médicaments. C'est bien un problème typiquement français et la cause est à cherchant dans la fameuse révolution française qui est une révolution non pas populaire mais bourgeoise agencée par la clique des gens de robe, une caste puissante chargée en principe de la défense de la vérité mais qui est composée pour une bonne part de menteurs et de bonimenteurs professionnels, savoir des avocats prédisposés à offrir leurs services aux plus offrants.

La santé est une marchandise au service du capital financier, de la bourse, c'est à dégueuler ! 

Et tout enfant se doit d'être un cobaye au service du fric !

J'apprends que dans une grande métropole le service de diabétologie va disparaître, on ne nommera pas de successeur à l'actuel chef de service car c'est un service qui ne rapporte pas assez à Big Pharma.

La seule riposte possible c'est pas la discussion c'est de poursuivre les responsables à coup de fourches et de les embrocher... Ou pour le moins de citer leur nom et d'oser les maudire publiquement en appelant sur chacune de leur tête un choc en retour proportionné aux crimes qu'ils commettent mais hélas une religion basée sur le culte du pardon a fait de la majorité des citoyens des moutons tout juste bons pour être tondus jusqu'au sang ! Il faut bien dire que quand les loups en viennent à être protégés par une convention internationale et que s'étant mis à pulluler, il faut des pressions et des discussion à n'en plus finir pour décider du quota devant être sacrifié, rien ne peut plus aller !

Lire la suite

11/05/2014 | Lien permanent

Traité d'homéopathie Hahnemanienne du Dr Jean-Luc Grégoire

logo.gif

 

 

 

Voici une alternative digeste à la lecture de l'Organon, une sorte de résumé fort bien fait à mon avis qui comprend, à partir du chapitre 2 diverses discussion sur par exemple identité, analogie ou ressemblance et également, ce qui est très précieux, une revue des diverses écoles de prescription avec leurs méthodes respectives.

Force m'est de constater que ma vision ne s'est jamais départie de la perspective strictement hahnemanienne : un remède à la fois si possible et au plus répétition jusqu'à l'apparition d'une réaction. Arrêt si absence de réaction au bout de 3 jours et préférence pour la dose unique, ou doses en échelles quand la similitude est maximale (9, 15, 30 CH par exemple).

Je parle là, d'automédication principalement car si j'ai un peu pratiqué sur des proches cela remonte à bien des années. Je répugne à vouloir soigner les gens car c'est beaucoup de temps perdu en vain, il est rarissime en effet que quelqu'un puisse faire confiance à un non médecin et avoir le minimum de culture médicale nécessaire pour accepter une suggestion. Et c'est ma foi bien ainsi, je cherche à faire de l'information, rien de plus et j'entends que chacun demeure libre face à mes dires.

Voir : homeopathie-hahnemann.org/new-vol_01/dwnld01.php

Exception (française) au remède unique

Léon Renard dans son Répertoire publié en 1935 affirme que la pratique française d'utiliser plusieurs remèdes en alternance le même jour a été approuvée par Hahnemann et se trouve être fondée par son approbation à l'égard d'un livre de Christophe Hartung publié en français en 1850 à la suite d'un volume d'Etudes de matière médicale de Hahnemann. C'est l'épouse de Hahnemann, Mélanie qui a témoigné que ce dernier l'avait lu aux trois quarts et approuvé.

http://homeoint.org/seror/hartung/intro2.htm 

http://homeoint.org/seror/hartung/lettre2.htm

http://homeoint.org/seror/hartung/chapitre3.htm pour le second cas

Ceci montre une fois de plus qu'il faut être prudent à l'égard des affirmations trop péremptoires. Le Dr Grégoire souligne du reste dans son traité des variations de Hahnemann lui-même et il indique que l'on ne connaît pas les modalités d'expérimentation qu'il a lui-même utilisées.

Mais on est loin du pluralisme et du complexisme et plus encore de la polypharmacie.

Le dénigrement de Broussalian

En remontant à la source du site, on trouve à télécharger 10 volumes mais les liens Java ne fonctionne pas, j'ai écrit à l'auteur (hahnemann-jcl<<at>>orange.fr) et j'ai reçu le lien. Ce travail remarquable à été signalé chez Broussalian :

http://planete-homeo.org/school/forum/ouvrages-d-homeopat...

Mais en des termes très négatifs  par le maître des lieux :

Il est important de lire ce qu'écrivent les différents auteurs, chacun apporte sa pierre à l'édifice. J'ai chargé le document il y a qq années et je me souviens d'avoir lu les premiers chapitres puis j'ai calé.
Heureusement, la Belgique regorge de très bons praticiens hahnemanniens.

Il est sous entendu que ce traité ne vaut rien, que la Belgique comporte de bons praticiens mais Grégoire n'en ferait pas partie.

Pseudo motif : l'auteur nous dit que ce médecin n'aurait pas tenu compte de la sixième édition de l'Organon suspectée d'avoir été trafiquée. Mais plutôt que de discuter en pure perte sur l'authenticité de cette édition, il aurait suffi de préciser synthétiquement les différents mais on bave, on bave (sans oser le faire ouvertement et par sous entendus) mais quant à informer c'est court toujours !

Ras le bol de cet état d'esprit de merde !

Parenthèse : Quand Lachesis tue...

Un ami m'apprend ce jour qu'une de ses copines (que j'ai bien connue) est allé le voir il y a de cela des années, une certaine Marie-Claire B. qui est revenue avec quelques granules de Lachesis en Korsabov THD dans une petite pochette en papier : elle a pris les granules sans grande conviction car le personnage lui a fait l'effet d'un charlot, et signe particulier, 3 ans plus tard elle se pendait ! ;>))

Grâce à elle nous avons eu des rapports circonstanciées sur la pratique de bien des vedettes existantes...

En fait, je m'aperçois qu'en gratifiant le dénommé Edouard de traductions de Kent je me suis trompé, il s'agissait de son père, ce qui fait qu'en tant qu'auteur il semble ne rien pouvoir présenter à son actif et il ne doit ne doit son aura qu'à une homonymie. 

Le traité du Dr Jean-Claude Grégoire

Je tiens donc le Dr Grégoire comme une source fiable dont les 10 volumes sont susceptibles de largement remplacer les cours calamiteux et très onéreux du "maître"... Enfin on comprends pourquoi il ne s'est pas étendu à propos de son collègue, c'est qu'il est susceptible de lui faire beaucoup d'ombre.

La division de l'ouvrage permet un repérage facile, vous pouvez vous instruire à la carte... En revanche, je constate que la mise en page de l'Organon proposée par un élève du "broussailleux" ne m'est pas du tout apparue comme pertinente...

Ayant parcouru le sommaire de ces 10 volumes (+ de 1000 pages évoquant non pas seulement la pratique d'Hahnemann mais de nombreux autres chefs d'écoles) je comprends que le "broussailleux" ait pali, c'est qu'à côté de ce travail monumental sur les sources et bien il cesse d'exister. On peut très largement se passer de sa pseudo faculté virtuelle au décors factices !

Merci au Dr Jean-Claude Grégoire pour ce cadeau extraordinaire qui complète merveilleusement la documentation déjà prolixe du site du Dr Seror contenant quantités de documents techniques et d'histoire. Et en plus c'est gratuit ce qui change agréablement. Bref, Broussalian, peut aller se faire voir!!

Je viens de lire le volume I et les volumes IX et X sur la répertorisation. Contrairement à ce que raconte Broussalian çà se lit sans lassitude. Encore faut-il être intéressé par le sujet et avoir déjà un minimum de culture homéopathique...

La matière médicale de Kent

J'ai eu la surprise agréable de trouver un fort bon pdf d'une traduction encore sous droit d'auteur.

Profitez en avant qu'elle ne disparaisse : 

http://myreader.toile-libre.org/uploads/My_520f684eebb88....

 

Lire la suite

05/04/2014 | Lien permanent

”Vérité sur le Cholestérol” : Philippe Even marche sur les trace du Dr De Lorgeril...

Philippe Even.jpg

Mise à jour du 20 février : décidément on n'en a pas fini avec le cholestérol. Voir mes dernières découvertes au sujet des faits et gestes de de Lorgeril... Voir aussi le rappelle de la revue Prescrire qui a vu là une excellente occasion de monter au créneau dans l'espoir d'obstenir quelques abonnements de plus.

Voici le compte-rendu promis au sujet du récent livre du Pr Philippe Even. Voir :

Lire le compte-rendu en pdf.

J'ai replacé les apports de ce livre entre ceux du Dr Gernez et l'explication donnée par de Lorgeril de la maladie athéromateuse.

Cette revue en valait la peine. Vous verrez que tout en voulant innocenter le cholestérol, Even s'enferre dans une vision "superficielle" du phénomène pourvoyeur d'IM et d'AVC et ne parvient pas, alors que c'est le but, de nous dégager de l'obcession lipidique qu'est le cholestérol.

On apprend en passant des détails intéressants notamment en matière de supercherie statistique et quant au mécanisme d'action des statines. Mais vous verrez qu'il faut arriver à la page 210 pour découvrir que le combat contre les statines est un combat d'arrière garde qui ne témoigne pas d'un bien grand courage. Et je vous laisse la surprise du pourquoi !!!

Enfin quant à son organisation le livre est très mal foutu.

Enfin quant aux possibilités thérapeutiques la conclusion (selon l'auteur) c'est qu'à 50 ou 60 ans c'est foutu ! La prévention est possible mais c'est à partir de 30 ans mais pour savoir comment c'est plutôt vers De Lorgeril qu'il faut se tourner et cela découle de l'enquête épidémiologique sur les différents modes de vie et leurs aspect alimentaire. Enfin si c'est possible de limiter ou de retarder les issues fatales en soignant l'hypertension, en renonçant au tabagisme mais c'est pas vraiment une découverte. Il y a ça + l'aspirine et les anti-aggrégants plaquettaires.

En fait personne ne parle vraiment de la manière de stopper l'évolution de la plaque d'athérome et de la fixer en agissant par voie de complémentation. De Lorgeril évoque l'intérêt de certains antioxydants mais sans rentrer dans le détail.

Prise de position de la revue Prescrire

philippe even,cholestérol,statines

Jacques Valentin (http://gestionsante.free.fr) me signale une prise de position de la revue Prescrire datée d'hier qui résume ses interventions à propos des statines. Je n'ai pas eu le temps d'en prendre connaissance et je ne compte pas émettre d'avis dans l'immédiat car je dois passer à autre chose et ce qui m'intéresse avant tout c'est de résoudre ce que Even appelle le "mystère" de la maladie athéromateuse.

Mon correspondant résume les choses ainsi : Certains points sont à prendre avec des pincettes, mais il y a quand même pas mal d'infos intéressantes. On peut voir que même en prévention secondaire l'efficacité des statines n'a rien d’enthousiasmant ! 

Le "crime presque parfait" selon le Dr de Lorgeril

J'ai fini par trouver des allusions au duo Even/Debré sur le site de l'intéressé mais je ne puis en résumer la teneur. Sauf qu'un commentateur déplore leurs réactions trop tardives, je cite :

Quant à ces bons professeurs Messieurs EVEN et DEBRE ils s’indignent un peu tard ! on trouve d’ailleurs à partir de Google, des infos fort intéressantes et non moins surprenantes sur la vie et l’oeuvre de M. EVEN à force de se mettre sous les projecteurs …

http://michel.delorgeril.info/divers/attention-ca-va-boug...

Une commentateur ajoute ceci :

Morceaux choisis d’une interview du Pr Hagège (pdt de la SFC) en contre attaque au livre de Even :

Quand la paroi interne d’un vaisseau sanguin devient perméable, le mauvais cholestérol peut alors pénétrer à l’intérieur de sa paroi. En s’accumulant, il déclenche une réaction inflammatoire et forme ce que l’on appelle une plaque d’athérome. Autrement dit, le LDL est en partie responsable des cas de dépôt de cholestérol dans les artères d’où le surnom de mauvais cholestérol.

Ce sont ces plaques d’athérome qui, en se détachant ou en obstruant les artères, vont provoquer les accidents coronariens. » et c’est un « professeur » ?!! Hallucinant…

C'est surréaliste en effet et cela montre bien que la plupart des "professeurs" en savent moins que des particuliers très avertis. 

Mais de Lorgeril, s'il explique bien l'obstruction par la formation d'un caillot, nest pas net ! Il a publié un troisième livre au titre assez stupéfiant de la par d'un scientifique 

Un "crime sexuel" presque parfait : 
statines contre cholestérol

 

philippe even,cholestérol,statinesVoir : http://flash1.delorgeril.info/fr/ebook1_OPEN/index.html#/4/

Je me frotte les yeux parce que d'une part j'ai conclu dans mon papier que s'il est un domaine où il est difficile de mesurer une influence par les satistiques c'est bien quant aux effets anti cognitif ou sur la sexualité. C'est déjà difficile cliniquement car il faut un médecin suivant de près ses patients (et c'est de plus en plus rare) alors on peut se poser la question de savoir pourquoi de Lorgeril à accès son dernier livre sur ce sujet sensible.

Son "désir de reconnaissance" emprunte, à mon humble avis, un chemin hautement constestable et pour en arriver là, il faut sans doute une motivation assez tortueuse. Un tel sujet peut s'envisager dans le cadre d'une approche générale des statines mais le monter en épingle relève d'une démarche sensationnaliste et purement journalistique datée de juin 2011. Excusez mon retard... 

Ne parlons pas d'une couverture assez racoleuse mais c'est un détail.

Nul doute que cela confirme le bien fondé de mes réticences à l'égard de ce personnage quoique les statines restent problématiques à tous égards.

Enfin ce livre a l'air beaucoup plus complet que les précédants car il parle des différents traitements :

philippe even,cholestérol,statinesVoir : http://www.amazon.fr/Pr%C3%A9venir-linfarctus-laccident-v...

Conclusion provisoire

On n'en a pas fini avec cette affaire d'autant plus qu'en creusant, je découvre des divergences importantes entre Even et de Lorgeril, notamment sur la question de l'induction de cancers.

Pour Even (p. 286) pas de responsabilité des statines dans les cancers, pour de Lorgeril (p. 208 in Mensonges) cette responsabilité est avérée mais il se base sur un autre essai (Prosper), 50 cancers et 24 décès de plus par cancer sur 6000 personnes. Je ne pense pas que l'on puisse conclure sur la base de ces statistiques, cela représente 0,8% de plus, est-ce significatif ?

Il faudrait avoir beaucoup de temps, comparer les avis en les mettant en colonne, discuter avec un statisticien intègre. je reste persuadé que les statistiques ne peuvent confirmer que des évidences dans la majorité des cas. Elles servent surtout à embrouiller et à prolonger la confusion...

Mais enfin pour ce qu'il en est de la mortalité cardiovasculaire, elles sont probantes : aucun résultat depuis la réforme des expérimentations imposées après l'affaire du Viox...

De l'arrogance de ces "putains de journalistes de merde" !

Bel exemple de la façon dont les journalistes français peuvent se comporter vis-à-vis d'un scientifique et d'un chercheur atypique, leur arrogance manipulatoire est à vomir ! Sur la façon dont De Lorgeril a été engagé par la télé voir : http://michel.delorgeril.info/?post/2012/08/29/INHIBER-LE...

Lire la suite

19/02/2013 | Lien permanent

Conspirationisme : à propos du Dr Marie-Hélène Groussac

Groussac.jpgJ'évoque ici la paranaoïa de ce Dr Groussac et lance un appel à propos des tentatives d'assassinats dont elle prétend avoir été victimes. Tentatives qui ont incité un groupement bouddhiste à organiser une quête en sa faveur (Arbre aux Refuges).

Histoire de la "fausse concubine" de Loïc le Ribault

J'ai fait la connaissance du Dr Groussac en recherchant des informations sur Loïc le Ribault. C'était à l'époque où je rédigeaix mon livre sur l'aventure du silicium organique.

J'avais été frappé par des traits de mythomanie assez particulière de la part de ce personnage. Il avait besoin de signes extérieurs pour assoeir sa considération sociale. Il m'a paru fasciné par les Mercédès. Il y avait aussi une histoire d'achat de ses brevets par des masses de billets enfermés dans un ... sac Addidas. Les sacs Adiddas ça renvoit au vestiaires des activités sportives (foot rugby). J'avais bien saisi que ce détail (complètement inventé) exprimait le "complexe" d'un intello face à ces jeunes qui ne pense que physique et performances. Je sentais que j'avais touché des traits de caractère révélateurs. Cela m'évoquait quelque chose d'assez familiers. Mais je n'arrivais pas à finaliser mon diagnostic. Du déja vu mais où et dans quelles circonstances.

La mythomanie particulière de LLR

Un jour que je discutais avec le commercial d'un labo spécialisé dans le silicium, il me déclara ceci : j'ai appris par son éditeur belge que LLR était "pédophile" c'est la raison pour laquelle il lui fallait beaucoup d'argent ! Je rectifiai immédiatement : il fallait tout simplement remplacer le mot "pédophile" par "homosexuel" et le mythomanie que j'avais observée prenait tout son sens. Un certain type de mythomanie était fréquent, au moins à une certaine époque, parmi les "homos" d'origine modeste. Bien sûr ces tableaux psycho pathologiques vont disparaître avec la banalisaiton du "mariage pour tous". 

Donc et à tout hasard je "googuelise" la chaîme suivante "Loïc le Ribault + homosex" pour éventuellement tout ramasser et je tombe sur l'intervention du Dr Groussac à propos de la crémation de LLR qui relate l'intervention d'une "concubine" et le Dr de s'écrier que la chose n'est pas possible puisque les familiers de Loïc le savent "homo". Cette orientation m'a été confirmée de toutes parts avec de nombreux détails sauf que LLR n'était pas exclusif. Il aimait les jeunes (genre ados) mais il a bien eu une relation suivie avec une femme.

Cette mythomanie était une "clef"

Quelle importance me direz-vous ? Son homosexualité aucune, c'est banal, la chose est plus répandue qu'on ne l'imagine. Mais sa "mythomanie" elle, est quelque chose de crucial puisqu'elle implique des inventions et des mensonges. Or j'ai bien démontré que si LLR a eu des ennuis, ce n'est pas à cause du silicium présenté comme panacée mais bien parce qu'il a voulu se venger de la désaffection progressive de son laboratoire en dénonçant des "secrets d'Etat" comme l'histoire de ce missile qui aurait abouti suite à une fausse manoeuvre sur la Maison des Têtes à Toulon. Et j'en passe...

Intervention du Dr Groussac contre la "fausse concubine"

Revenons au Dr Groussac. On trouve encore trace de son intervention contre la concubine de LLR sur le site de Amessi international. Cliquer ici.

Par la suite, je me suis intéressé à ce personnage et j'ai trouvé quantité de textes où elle affirme avoir été victime de plusieurs tentatives d'assassinat. Seulement quand on cherche les détails des circonstances, on ne trouve que des bribes d'informations qui ne débouchent sur rien de vraiment démonstratif.

Interview de la citoyenne Groussac

Le texte d'une interview de Jean Dornac est assez révélateur à cet égard.

Si j'en parle aujourd'hui, c'est qu'un ami m'a demandé de trouver ses coordonnées et il a pu la joindre, chose que je n'avais pu faire en 2009 son numéro sonnant indéfiniment dans le vide. C'est ainsi que j'ai appris l'existence de son livre sur L'hépatie B que je me suis procuré. Ce livre est vendu plus de 30 € et j'ai pu l'avoir pour un prix insignifiant.

Ses travaux sur l'hépatite B

L'auteur se fonde sur 43 cas de ses patients pour rendre responsable l'hépatite B (et ou son vaccin) de presque toutes les pathologies dégénératives. Seulement sur ces 43 références elle n'invoque pour certaines d'entr'elles que 2 ou 3 cas. Bref, ce livre est illisible. Très dense, franchement ingeste il énonce une théorie mettant en cause la perversion des cellules souches. Sur le plan statistique, il n'est absolument pas crédible et l'on peut se demander si ce généraliste a pu obtenir la formation nécessaire dans les différentes disciplines de la biologie pour maîtriser des questions aussi ardues.

L'interview évoque diverses formations mais on n'a acune preuve qu'elles aient été menées à leur terme. D'autre part, il suffit de faire une recherche sur le Web pour se rendre compte que compte-tenu des articles dont elle inonde le Web, cette doctoresse ne doit plus avoir beaucoup de temps pour soigner ses patients. Surtout ce qui est frappant, c'est le nombre de sujets qu'elle prétend traiter en experte.

Enquête sur l'affaire Godard

Enfin elle s'est beaucoup intéressée à l'affaire Godard et a produit un relevé des courants marins censés prouver une mise en scène. A noter que c'est tout à fait possible mais je me demande comment on peut à la fois instruire des affaires policières tout en faisant de la médecine pointue. Les affaires policières je connais ! La saga du silicium et l'odyssée de LLR en est une mais j'ai passé six bons mois à l'instruire en ne faisant que cela et je n'y suis parvenu qu'avec beaucoup de chances car j'ai hérité de deux dépôts d'archives personnelles, un en France l'autre en Belgique.

Les "services secrets" au service du lobby vaccinaliste ?

Le Dr Groussac prétend que le Dr Godard, qui s'intéressait aux même sujets qu'elle aurait été exécuté, lui et sa famille par les services secrets sur ordre de l'industrie vaccinaliste. Elle aussi a failli être neutralisée. Je veux bien croire que l'on ait tenté de la faire interner pour décrédibiliser son témoignage. Il s'agit là d'une pratique relativement courante. Dans la conversation, elle cite d'autres médecins qui auraient été victimes d'un complot visant leur assassinat et en particulier le Dr Alain Cornic.

En fait tous les médecins regroupés dans l’ARPA (association de recherche sur les profils protéiques et les auto-vaccins) auraient été victimes, ou d'accidents mortels ou simplement d'emmerdements de toutes sortes. A l'initiative des "services secrets"...

J'ai fait quelques recherches sur le Web et on ne trouve absolument rien au sujet de cette association qui n'est mentionnée que dans l'interview. Rien en ce qui concerne des "accidents" touchant les médecins cités. Le Dr Cornic serait dans une chaise roulante.

Le laboratoire Burkell avec lequel le Dr Cornic été lié a bien été victime d'un climat de persécution, à cause notamment des auto-vaccins. Comme le C.E.I.A et son bilan et à ce propos j'ai trouvé, sur un site dont l'acteur principal est l'inventeur du profil de réaction sérique une note tendant à justifier les réserves de l'Académie de médecine a propos de ce bilan, or, personne à ma connaissance ne sait sur quels critères l'Académie (et en fait un personnage influent) a justifié ses réserves.

Mais il est vrai que tout se passe comme si l'on s'efforçait de rendr eles gens malades afin de booster une certaines industrie, celle de la pahramacie, des vaccins et de la médecine en général. Tout se passe comme si les pouvoirs publics et en particulier la police et la justice était au service du lobby vaccinal.  La liberté de prescription a disparu au profit des guide lines et on sait d'où elles viennent. L'hystérie que déclenche les refus de vaccinations est bien quelque chose d'étrange et pour le moins d'assez pathologique par son ampleur et son caractère passionnel.

Je pense que le formatage ambiant et la tendance générale au consensualisme suffit à expliquer cela. J'en viens donc à ma questions essentielle. Sur la base de quels indices le Dr Groussac peut-il affirmer avoir été victime d'une tentative d'assassinat. La paranaroïa se justifie dans un monde comme le nôtre mais entre une méfiance de bon aloi et l'histoire de Loïc le Ribault qui se planquait sous une table quand un hélicoptère passait ou celles ques racontent le Dr Groussac, il y a une marge.

"Appel à témoins"

Je n'ai rien contre le Dr Groussac et je cherche à comprendre. Les énigmes policières m'intéressent. Le moins que l'on puisse dire et que cela distrait et c'est utile par moment. Aussi je lance un appel et pris ceux qui en savent un peu plus sur ces tentatives d'assassinats non documentées de bien vouloir partager leurs informations. Merci d'avance

Lire la suite

24/02/2013 | Lien permanent

Vers une reconnaissance des travaux du Dr André Gernez sur le Cancer ?

gernez-180.jpgJe viens de recevoir le mail suivant. C'est une bonne occasion de fournir l'url des sites évoquant ce chercheur. Vous trouverez sur Youtube diverses vidéos où il raconte son histoire.

Concernant son protocole préventif du cancer, il faut se procurer le sirop de Chloral en Suisse sous le nom de Nervifène, ou passer par l'Angleterre ou le Canada. On a prétendu découvrir subitement que cet antimitotique léger serait ... cancérigène alors qu'on l'a donné aux bébés sans rien remarquer pendant des décennies. Vous aurez deviné qu'une fois de plus on s'est foutu du monde et on nous a encore pris pour des cons...

 

Monsieur,

A un moment, vous avez pris contact avec l'association pour André Gernez (APAG). Vous savez sans doute que nous défendons les travaux de ce chercheur et que nous proposons en particulier des protocoles de prévention des cancers, à discuter avec son médecin.

Les travaux de ce chercheur font l'objet d'une occultation depuis plus de 40 ans, bien que de très nombreux travaux fondamentaux et cliniques confortent ses théories. Sans doute que la prévention de ces maladies dégénératives qui font l'immense  richesse des laboratoires pharmaceutiques n'est pas du goût de certains ... 

Mais les choses avancent et des portes s'ouvrent.

Ainsi, la remise solennelle de la Grande Médaille d'Or de la Société d'Encouragement au Progrès au Docteur André Gernez, pour l'ensemble de son œuvre, le vendredi 26 octobre 2012, dans la prestigieuse enceinte du Sénat à Paris, constitue un véritable tournant et un début de reconnaissance officielle.

Voir : http://www.youtube.com/watch?v=cBn6RouCrAU&feature=youtube_gdata

Cet événement contribuera à faire sortir les travaux et propositions du Docteur André Gernez de l'occultation et de l'oubli. Rappelons que, dès la fin des années 60, par un mémoire adressé à l'Académie des Sciences, le Docteur André Gernez, ancien chercheur à la Fondation Curie à Paris, affirma la nécessité de l'existence de cellules souches dans chacun de nos tissus, introduisant par là une véritable révolution en biologie, mais qui ne sera prise timidement en compte qu'à partir du début des années 90, quand les spécialistes réussiront à les voir...

Il ouvrit ainsi une nouvelle ère à la médecine : celle de la prévention des maladies dégénératives. Ces maladies - cancers, maladies cardio-vasculaires et maladies neurologiques principalement - représentent de très loin le plus lourd fardeau qui pèse sur notre santé. Cette Médaille d'Or, nous concerne tous, car elle entrouvre la porte à une possible mise en œuvre d'une politique publique de prévention de ces maladies.

Elle représente pour "l'Association Pour André Gernez" et pour tous ceux qui sont concernés par ces maladies, ainsi que pour tous ceux qui suivent avec intérêt les travaux du Docteur Gernez, un formidable encouragement.

Vous trouverez sur le site www.gernez.asso.fr le reportage que nous avons fait à cette occasion, avec quelques photographies et vidéos.

Cordiales salutations,

Le Docteur Jacques Lacaze, pour l'Association Pour André Gernez.


PS: si notre travail vous intéressent, vous pouvez vous informer en accédant aux sites.

Vous trouverez dans le site APAG un bulletin d'adhésion à APAG.

Sites utiles: site APAG http://gernez.asso.gandi-sitemaker.net/ 

Prevention cancer http://prevention-cancer.net  

Biomedecine theorique: les écrits du Docteur Gernez en ligne

http://biomedecine-theorique.com

 

Lire la suite

19/11/2012 | Lien permanent

Les ”piqûres miracles” du Dr Albert Rouger (abcès de fixation)

Palaiseul.jpgJe reçois le mail suivant d'un correspondant régulier :

Avez vous entendu parler de cette piqure a base d huile et de savon qui a permis au Dr Jean Vurpillot de soigner des centaines de malades, il est decedé au printemps 2012 :

http://www.sudouest.fr/2011/08/21/la-potion-magique-du-vi...

J'ai vu son livre hier. Histoire qui devrait vous interesser

Ce que je sais...  

Voici les données que j'ai réunies :

Le Dr Rouger est mort en 1969, on venait par cars entiers se faire piquer chez lui.

Il a transmis son "secret" à un successeur, je ne connais pas son nom, mais en cherchant du côté de la Société de Biothérapie, on le trouvera. Le sommaire des Cahiers est sur le Net. J'ai quelques numéros, je ne chercherai pas, que mes lecteurs travaillent un peu...

Le contenu de la piqure est un mélange d'oleate de soude (76%) avec du stéarate de soude (24%) + un soupçon d'huile camphrée. On obtient cela avec de la lessive Saint Marc, du savon de Marseille, de l'huile d'arachide et un peu de camphre à l'aide d'une source de chaleur.

Pour un chimiste c'est pas sorcier, j'en ai un dans ma manche, c'est un élève de Norbert Dufaut. Je l'interrogerai à l'occasion mais je garderai la réponse pour moi. De toutes façons je ne serai guère plus avancé, se pose un problème de conservation du produit. S'il faut le conditionner en ampoules, c'est un investissement et au bout du compte, je ne pourrais rien en faire. Sinon j'aurais l'inquisition médico pharmaceutique sur la coënne et je ne vais pas risquer ma liberté pour des gens brouillons qui attendent que tout leur tombe tout cuit dans le bec.

Serai-je en mesure de fournir discrètement quelques ampoules que ce serait peine perdue, les utilisateurs ne trouveraient pas de médecins ou d'infirmières pour leur administrer la piqure salvatrice.

D'après ce que j'ai pu trouver en 30 minutes chrono, je note également qu'il y a des contre-indications (rénales, cardiaques, cancérose). Les miracles ne se produisent en moyenne que dans 80% des cas. Enfin je n'ai pas d'indications sur le dosage et les modalités précises d'administration.

Le Dr Vurpillot était toujours vivant à 85 ans. Il a Internet puisqu'il a communiqué (timidement) à deux reprises dans un forum spécialisé nécessitant un mot de passe, sans que cela ne provoque de réaction et pour cause. Les experts ont déclaré la méthode moyennageuse et obsolète depuis la découverte des antibiotiques. J'ai dans l'idée qu'ils ne se sont pas beaucoup fatigués pour dire cela : ils n'ont fait que répéter ce qui se disait à l'époque où Albert Rouger opérait et ils ont du pomper çà chez Palaiseul.

L'article a fait dire à Vurpillot que sa première piqure lui a rendu en une minute la fougue de ses 15 ans. Ce à quoi je réponds : mon cul, c'est impossible ! Excusez ma vulgarité mais j'enrage et j'ai envie d'étriper jusqu'à ce que mort s'ensuive une papardelle de ces journalistes qui racontent les histoires de façon sensationnaliste et qui se contente de rapporter le scénario classique du médecin qui demande une expérimentation hospitalière alors qu'on sait très bien qu'il n'en saurait être question, quand sous la pression du lobby pharmaceutique, des "experts" marrons bouffant à tous les rateliers ont décidé une bonne fois pour toutes que telle technique est obsolète.

A ce propos si la liberté de prescription demeure en théorie, pourquoi on nous emmerde à nous parler des A.M.M. car s'il faut n'utiliser que des médicaments sous A.M.M. et comme il n'y a plus guère que de la merde génératrice de multiples effets secondaires sous A.M.M. (car les médicaments que l'on peut conseiller comme étant à peu près parfaitement sécurisés sont très minoritaires) où est cette liberté de prescription qui théoriquement mais théoriquement seulement demeure inscrite dans le droit et la jurisprudence ?

Comprenez bien (car on n'aura bientôt plus le droit de le dire) que ON se fout de notre gueule !

Coup de gueule !

Mais je le répète, je ne vais pas prendre la défense des pauvres patients qui n'ont au fond que ce qu'ils méritent car après avoir bouffé n'importe quelle saloperie comme des cochons parce que la Sécurité Sociale était là pour pallier à leurs conneries nutritionnelles on a négligé la prévention. Alors les pauvres patients qu'ils se démerdent ! Je donne des informations en déjouant les pièges, les arnaques etc... Mais qu'ils se démerdent avec leurs toubibs.

Même les plus "carrés" (le mien de généraliste est un ancien urgentiste qui m'a bluffé à deux ou trois reprises ce qui en général n'arrive jamais...) il faut tenir son calendrier et leur rappeler de doser ceci ou cela en temps et lieu. Je pourrais citer de nombreux cas où carrément des médecins font leur boulot de travers : un exemple simple, un de mes voisins est soigné pour un diabète et des troubles lipidiques, il a au menu du Crestor (une statine) et deux antidiabétiques. Quand je lui demande à quand remonte ses derniers examens, il me répond en levant les bras au ciel, oh il y a bien plus d'un an qu'on ne m'en a pas prescrit. Mais le cardiologue ne délivre pas d'ordonnance à renouveler, il exige une visite mensuelle. Or en cas de diabète, il faut au moins contrôler l'hémoglobine glyquée tous les 3 mois ou au moins tous les 6 mois. Bref, il y a un minimum ! Et bien il n'est pas fait parce que la SS pousse à la réduction des dépenses mais là les RMO (références médicales obligatoires) sont claires. 

J'ai envie de hurler quand je vois cela mais à quoi bon se gendarmer, les gens ont peur d'entendre parler de médecine. Ils ne veulent pas affronter leurs problèmes et sont comme des morts entre les mains des laveurs de cadavres devant leurs médecins. Ils en ont peur ! Moi pas du tout ! Si ça devait merder, je taperai du poing sur la table. Mais j'évite que ça merde en étant vigilant mais on ne l'est jamais assez !

Il n'y a guère que quelques rares cancéreux qui sous la morsure de l'électrochoc se réveillent et prennent en mains leurs cas... On va en parler...

Donc en 1985, le Dr Vurpillot était encore vivant, il doit l'être toujours, le nom du président de son comité de soutien est donné je vais essayer de le joindre afin de déterminer comme l'intéressé compte transmettre ce dont il dispose. Le mieux serait, au point où nous en sommes de tout balancer sur Internet. Mais sans doute faudrat-il reléguer ça dans ce que l'on appelle l'Internet profond pour le mettre à l'abri de la censure. Mais je n'ai jamais mis les pieds dans ce dédale, j'espère y être initié prochainement. Je dois dire qu'ancien informaticien, très féru de sécurité, les choses se sont tellement compliquées depuis ces dernières années que je n'ai pas envie de prendre trop de risques. Et surtout c'est du temps et j'ai à faire !

 

Lire la suite

16/07/2012 | Lien permanent

Page : 1 2 3 4 5 6 7 8 9