Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/12/2019

Filtre Linky : la supercherie de l'Abso Magnet éventée...

absomagnet-filtre-cpl.jpg

Rien de nouveau sous le soleil concernant la fronde contre le maudit compteur vert ! Mais avant de parler de l'Abso Magnet divers rappels sont nécessaires.

Etat des lieux judiciaires

Les unes après les autres les communes qui ont rendu des arrêts interdisant la pose sont contraintes de plier. Et c'était à prévoir. Raison pour laquelle, dans ma propre commune, j'ai déconseillé de tenter d'agir sur le Maire et le cas échéant, quand les compteurs sont à l'intérieur de se barricader.

Je rappelle que le fait de n'avoir pas le Linky ne dispense pas de filtrer les CPLs si on les estime nocifs car ils vont rentrer partout. C'est là tout le problème et on va y revenir...

Le seul jugement à noter est celui rendu par un tribunal d'Instance et en dernier ressort au bénéfice d'une dame Morel qui a vu sa consommation quadrupler et comme elle a refusé de payer, ENEDIS a résilié son contrat de sorte qu'elle a obtenu 1500 € de dommage et intérêt.

Rappel de mes positions au sujet du Linky

Je rappelle que ce que je trouve déplorable à propos du Linky est à considérer dans l'ordre suivant :

1 -Ce qui est le plus redoutable, c'est la possibilité de coupure à distance, qui devient absolument imparable, non pas seulement en cas de non-paiement d'une facture plus ou moins abusive mais ce qui est plus redoutable encore c'est la possibilité d'user de cette faculté de manière occulte rien que pour empoisonner la vie d'un citoyen, un lanceur d'alerte par exemple. Explication plus loin...

2 - La généralisation du Linky va créer du chômage en supprimant de nombreux emplois de releveurs et ce sans aucun bénéfice pour les consommateurs.

3 - Les accusations d'atteintes à la vie privée me semblent très sujettes à caution ! Quant à faciliter la vie des cambrioleurs, ces derniers, avant de s'attaquer à une maison ou un appartement, exercent une surveillance discrète sur place.

4 - Les risques de surfacturation : il faut distinguer des cas de consommation surestimée (lorsque le Linky est présent mais non encore opérationnel) d'un changement de mode de comptage (5 KVA) : le Linky annulerait les économies procurées par les ampoules basse consommation par exemple mais je ne suis pas parvenu à faire la lumière sur ce point. Pour ma part j'ai viré ces ampoules très polluantes et je suis revenu aux lampes à incandescence en faisant mes provisions auprès de France Lampes par le biais d'une association.

5 - Dégâts causés par le Linky à l'installation : les exemples sont nombreux mais rarement documentés. Dans certains cas il y a eu inversion de phase ou connerie apparentée dans le cas de triphasé. Remède : être présent à l'installation et contrôler sur le disjoncteur avec le petit tournevis à néon. La phase doit être à droite.

Enfin surtout : posez le filtre ad hoc sur le tableau avant installation du Linky. Indépendamment d'éventuels problèmes d'électrosensibilité certains appareils peuvent mal supporter le CPL. Pour l'instant, je ne connais qu'un seul filtre opérant et relativement abordable économiquement : le Polier Protostop65. 

Coût à multiplier par 3 en triphasé. Le ZenProtect est efficace mais il est cher et je crains que, s'agissant d'un filtrage électronique, il soit très vulnérable en cas de surtension.

6 - Le problème des incendies : Ce problème est réel. Il n'existe pas à priori de raisons pour qu'un Linky pose à cet égard des problèmes spécifiques. En tant que compteur il n'est pas différent d'un ancien compteur électronique. Mais il comporte une faiblesse. La coupure est unipolaire et elle peut intervenir à pleine charge.

Les incendies sont censés avoir été provoqués par des défauts de serrage. Les "harmoniques" engendrées par le CPL sont suspectées d'aggraver la possibilité de point chauds (chercher du côté de Cyril Charles inventeur d'un dispositif anti-incendie qui a évoqué quelque part un incendie dans une scierie après pose de Linky et il ne s'agissait pas d'un feu de compteur...).

Le risque éventuel constitué par les "harmoniques du CPL est une excellente raison de filtrer les CPLs.

Le problème de l'électrosensibilité

LEM.jpg

Je suis persuadé que dans bien des cas il s'agit d'un simple effet nocebo mais il existe des cas réels comme celui d'un correspondant ayant adopté un filtre allemand et qui se plaignait d'acouphènes avec bruit périodique dans la tête évoquant le tambour d'une machine à laver. Le phénomène milite en faveur de l'authenticité d'un trouble réel d'électrosensibilité car son caractère périodique est manifestement en rapport avec les pulses de CPLs. Le linky envoient toutes les X secondes de véritables "décharges" qui sont parfaitement matérialisée à l'aide soit d'un Line EMI Meter ou d'un Microsurge Meter de Stetzerizer. l'un ou l'autre de ces controleurs est suffisant pour vérifier l'efficacité d'un filtre.

En conclusion sur le Linky

Les Linky sont indésirables et sont une source de problèmes mais ne vivons pas dans une démocratie mais dans une véritable dictature à peine déguisée. Le "Système" est pourri jusqu'à la moëlle et l'on est en train de perdre tous les avantages sociaux édictés au lendemain de la dernière guerre. Donc, mis à part se barricader quand c'est possible, il faut impérativement filtrer.

Précisions sur les 2 catégories d'électricité "sale" !

Avec ou sans Linky le courant du secteur est pourri. Je le vois bien avec le Line EMI Meter ! Je n'ai pas encore de Linky mais j'ai du poser 5 filtres (notamment sur les onduleurs) pour abaisser l'indication de ce contrôleur à environ 30 mV. Grandeur "symbolique" je le rappelle !

Il existe sur tout secteur une pollution : sans filtrage j'ai pas loin de 600 mV de perturbation et c'est monté jusqu'à 1500 mV sans Linky. Cette "électricité sale ordinaire" est provoquée par différents appareils tandis que l'électricité sale du Linky est présente sous forme de pulses plus ou moins violentes.

Techniques de filtrage

Par exemple le Polier Protostop65 réduit de + de 60% l'électricité sale "ordinaire" mais j'ignore à quelles fréquences elles correspondent. J'ai pu constater dans un appartement où le Linky est présent qu'il "éponge" fort bien les pulses du Linky. Le filtre Stetzer contient un condensateur de 15 μF et le filtre Emfield de 10 μF environ, entre phase et neutre 'filtre //). Une résistance de décharge est ajoutée qui limite les "pichenettes" si on touche l'un des contacts métalliques après avoir débranché l'un de ces filtres. ces filtres coûtent 60 € pièces. Il en faut parfois une vingtaine dans une grand appartement ou une maison pour absorber suffisamment les fréquences indésirables.

Dans le papier que je vais proposer des % d'absorption respectifs sont indiqués mais qui sont proportionnels à la valeur du condensateur.

La supercherie de l'AbsoMagnet

Là où je voulais en venir c'est que ce filtre, du à l'inventeur qu'est un certain José Ratia (qui rappelez vous m'a menacé de procès et à dépensé une fortune en constats inutiles...) est identique, quant au principe, à celui en usage dans les filtres Stetzer et Emfield. Sauf que la valeur des condensateur est, au total, égale à seulement 8 μF. Je cite :

Le filtre Absomagnet (à 280 euros), contrairement à ce que son revendeur voudrait nous faire croire n’est pas un filtre série mais un filtre parallèle tout comme le Stezer (60 euros environ) ou l’EMfield DE2 (60 euros environ). Le boîtier de l’Absomagnet contient en effet 4 condensateurs en parallèle de 2μF à l’intérieur soit au total 8 μF (c’est peu pour atténuer suffisamment les signaux Linky) Le filtre Stetzer contient un condensateur de 15 μF et le filtre Emfield de 10 μF environ.

Source : http://ekladata.com/DLYVmwlVqzDTijnmUlbTEpzrtIo/Tests-Abs...

Outre la capacité inférieure, la différence c'est la présence de ferrites qu'on trouve pour quelques sous.

L'arnaque est double ! Financière : c'est 5 fois le prix d'un filtre classique du type ci-dessus, pour une efficacité nécessairement réduite.

En revanche le discours mercantile et mensonger est très sophistiqué : les ferrites sont censées annuler les CPL en mettant le magnétisme à 0. On parle d'un "booster", ce qui est faux : les condensateurs n'activent rien du tout, ils absorbent certaines fréquences mais de manière forcément insuffisante. J'ai testé un filtre copié sur le Stetzer sur une installation dotée d'un linky. L'absorption réduit certes les pulses mais à mon avis pas suffisamment pour être efficace.

Autre argument fallacieux : l'inventeur souligne que par rapport à un filtre passe bas classique, le courant ne traverse pas le filtre d'où absence de risque de surchauffe. Mais si le filtre est proportionné à la consommation on ne voit pas pourquoi il poserait problème à cet égard.

J'ajoute que l'arnaque scandaleuse à divers degrés car dans les échanges que j'ai conservé de la part de José Ratia, j'ai des déclarations indiquant que le procédé (classique) du type Stetzer serait dangereux. Mais en quoi ? J'attends toujours une réponse !

Comme je l'ai indiqué l'argumentaire est particulièrement ingénieuse quant à l'aspect mensonger et manipulatoire du discours et s'il existait un prix à cet égard, il est probable que José Ratia serait classé "hors concours" en catégorie "bonimentage" !

Le problème est que comme la majorité de mes lecteurs ne possèdent pas le plus bas niveau technique requis, je me fais l'impression de pisser continuellement dans un violon ! Et les arnaques, dans le domaine électrique sont nombreuses, je pense à un Ecowatt canadien qui est, pour ainsi dire, une merveille de simplicité dans le domaine...

On doit pouvoir certes absorber plus ou moins complètement les pulses du Linky avec ce type de filtre // mais il faut les multiplier et ce n'est pas rationnel car ça risque de coûter plus cher qu'un filtre passe bas d'entrée.

La bonne méthode

filtre-cpl-prostop65-polier-protection-cpl-linky-et-electricite-sale.jpg

Je préconise la pose d'un filtre Polier en entrée et si les appareils domestiques produisent du courant sale, on peut ajouter quelques filtres du modèle indiqué, filtre que l'on peut du reste faire soi-même pour le tiers ou la moitié du prix de vente. On trouve assez difficilement les bons condensateurs (absents chez Conrad) et le boitier pose un problème : on ne trouve pas en France de boitier comportant une prise femelle à l'arrière. On se trouve donc obligé de recourir à une multiprise.

A noter

Je précise que les filtres en question ne consomment rien, contrairement à un avis qui m'a été donné comme quoi chaque filtre ferait 300 VA. La consommation dure le temps de la charge soit quelques millisecondes.

Je vois que les filtres Stretzeriser ont augmenté. Raison de plus pour les faire soi-même.

Je ne connais pas le principe de fonctionnement des Absoplug et Cie qui est différent, enfin les courbes d'oscilloscopes produit par l'inventeur n'ont aucune valeur. On est en droit d'exiger une expertise indépendante et le test indiqué révèle bien une assez grossière supercherie. Qu'on se le dise !

Robin des Toits Midi Pyrénnées confirme la faible performance de l'Absoplug.

Les commentaires sont fermés.