Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/01/2020

Lit guérisseur incliné à l'égyptienne

Lit incliné.JPG

Vu dans le numéro spécial 1 de Nexus, un article sur le lit incliné (10 à 16 cm à la tête, avec par exemple des briques sous les pieds) selon une pratique égyptienne. En fait Nexus, revue de moins en moins intéressante, avait déjà abordé la question en 2016.

Voir https://www.alternativesante.fr/remede-de-grand-mere/le-l...

Accès à l'article de 2016, non téléchargeable. Utiliser la loupe. Pas commode.

https://fr.calameo.com/read/004684699f08757d6ffb7

L'Euthral : après la rupture, l'annonce de l'arrêt de fabrication (?)

Euthyral.jpg

Dernière minute : Vu le remplaçant de mon pharmacien que je ne connaissait pas. Il m'a dit avoir vu un info annonçant l'arrêt de la fabrication. Mais on ne trouve pas de confirmation sur le Net. Vu son attitude j'menfoutiste j'en déduis qu'il n'est pas fiable.

En revanche, ayant fait la recherche tant que Google que sur Qwant comme moteur, je constate que le premier répond Euthyrox quand on lui parle de Euthyral, tandis que le second centre bien les réponses sur le produit visé mais ne donne pas les dates. Finalement, cela m'a donné l'occasion de découvrir que l'un et l'autre moteur permettent de circonscrire la recherche dans une période donnée.

Je vois que les crises d'approvisionnement sont récurrentes, 2006, 2013 etc... Touchons du bois ! Mais quant à déterminer les différentes formes de T4 et T3 disponibles dans les pays limitrophes, je ne vois aucune base de données accessible.

Mise à jour du 18 janvier 2020

L'Eutyral est de retour dans les pharmacie mais pour combien de temps ?

J'ai fait une virée à la frontière italienne entre Vintimille et Menton. J'ai vu au moins 5 client(e)s français(e)s réclamer de l'Euthyrox le temps que l'apothicaire me réponde sur les possibilités en T3. Les pharmacies italiennes n'ont pas d'équivalent de l'Euthyral comme en Belgique. En revanche il existe plusieurs dosage de T3, à partir de 5 microgramme, en passant par 10, 15 en comprimés et 20 en gouttes. On obtient tout ça sans ordonnance.

Comme j'ai fait le voyage avec une voisine qui est sous Lévothyrox j'ai eu, au retour la surprise de l'entendre me dire qu'on lui délivre, en France donc, de l'Euthyrox alors qu'une vendeuse du pharmacien concerné m'avait déclaré qu'il n'existait plus désormais que le nouveau Lévothyrox. La voisine m'a appris hier que son Euthyrox viendrait de (...) Russie. Je vais tâcher d'éclaircir cette histoire. Mon pharmacien me doit encore une boîte d'Euthyral et si j'ai une petite réserve, il n'est pas question que je loupe ladite boîte. Tôt ou tard, on va encore avoir une pénurie, ça ne serait pas vraiment dramatique pour moi qui m'en suis passé pendant 50 ans mais je dois tout de même constater que mon énergie est nettement plus régulière depuis des mois même si, sur le blog, ça ne se remarque pas ! Cela dit je ne m'appuie pas uniquement sur l'Euthyral...

===========================================

Prenant chaque jour mon comprimé de ce précieux médoc j'ai constaté depuis deux renouvellements qu'il est impossible de l'obtenir. Chaque boîte contenant 50 comprimés, j'avais heureusement de l'avance mais il va falloir changer de plan et adopter le Cynomel + le Lévothyrox avec nécessité d'aller chercher en Italie l'ancienne formule.

Les choses devaient rentrer dans l'ordre à partir du 15 décembre mais l'Euthyral est toujours manquant !

La raison est la suivante : on ne paie pas chez nous ce médicament assez cher de sorte que le laboratoire sert en priorité les pays qui acceptent de payer + de 2,46 € la boîte ! Ceci étant vrai pour tous les médicaments, ce qui explique certaine pénuries touchant des vieux médicaments (antibiotique, cortisone) peu gratifiants quoique largement amortis... c'est ainsi que pour certains les pharmaciens sont "rationnés" et ne peuvent pas se procurer plus de x exemplaires de certaines articles. S'agissant de santé on croît rêver et comme tout est fabriqué ou en Inde ou en Chine, le pire est sans doute à venir. Je ne parle pas des contrôle qualité, trop sporadiques et apparement inexistants pour les vaccins.

Le problème pour le mélange de T4 + T3 s'était déjà produit en Belgique quand il a été décidé de baisser le prix des médicaments.

Vers une disparition programmée de l'Euthyral à plus ou moins brève échéance

En d'autres termes, en France on accepte de payer des fortunes pour des médocs dont l'inefficacité a fini par être reconnue (traitements anti Alzheimer par exemple...) mais on n'est pas foutu de simplement doubler le prix de la boîte d'Euthyral pour débloquer cette situation !!!! C'est à hurler car il faut bien s'attendre à ce que la formule T4 + T3 disparaisse. Je note également que mon pharmacien m'a révélé que pour plusieurs centaines de boites de Lévothyrox il ne sort que 3 ou 4 boîtes d'Euthyral par mois car il faut rappeler que les endocrinologues vont jusqu'à faire pression sur les généralistes quand il daignent accorder à leur patient cette formule !

J'ai vu ainsi une femme que j'avais réussi à persuader de se faire administrer l'Euthyral se trouver contrainte de revenir au nouveau Lévothyrox qui s'est avéré une calamité. Elle aurait pu changer de généraliste et aller voir le mien mais elle n'en a rien fait. Non seulement elle était parvenu à maigrir, mais elle faisait chaque jour 4 km de marche rapide et avait surmonté un dépression assez profonde, or au dernière nouvelle elle est de nouveau hospitalisée dans une clinique à vocation psychiatrique. Est-ce le fait du retour au Lévothyrox ? Je ne peux pas l'affirmer. J'ai laissé un message téléphonique à cette personne et elle ne m'a jamais rappelé aussi n'ai-je pas pu la questionner mais je suis persuadé que la privation de T3 a du jouer un rôle dans la rechute...

Aucune alternative de "tout en un" qui soit disponible ailleurs

Je me suis renseigné : aucune formule du type Euthyral n'est disponible en Italie.

Le Cynomel se vend 4,45 € la boite de 30 comprimés. Il faut espérer qu'il va durer. En fait c'est le même labo qui produit et le Levothyrox et l'Euthyral (Merck), il n'a donc aucun intérêt à poursuivre la fabrication de l'Euthyral dans la mesure ou pour environ 2,50 € la boite couvre presque 2 mois. La disparition de l'Euthyral semble avoir été délibérément programmée grâce notamment à l'hostilité d'une majorité de praticiens à son égard. Pour des raisons parfaitement irrationnelles : je rappelle en effet que si la demi-vie de la T3 expose en cas de surdosage à des effets rapides et plus accentués, il durent moins longtemps. Il n'est donc pas besoin d'être sorti de Saint Cyr pour maîtriser l'administration de cette formule puisqu'il est d'usage de procéder par quart ou demi comprimés.

L'hystérie quoique contrainte à plus de discrétion n'est pas morte

Tout ce que j'ai observé comme effet secondaire en cas de prise de + de 1 comprimé c'est une sensation de serrement au niveau de la gorge avec difficulté à parler. Rien de méchant, cela dit je vois qu'un certain nombre de femmes répugnent à passer au Cynomel par ce qu'il apporte 25 ug au lieu de 20 de T3 et je suis convaincu qu'il faut compter, chez les femmes, avec la surimpression de tendances dites "hystériques" lesquelles ont donné toute leur mesure avec la cagade qu'a constitué l'imposition de nouveaux excipients que des étudiants en seconde année de pharmacologie auraient pu prévoir...

A propos de l'histoire de l'hystérie telle qu'elle a été perçue au XIXème siècle à l'époque de Charcot, si l'on est passé d'une conception organiciste à une approche assez purement psychique, je ne puis manquer d'être frappé par la quasi disparition des manifestations très spectaculaire de cette affection assez contagieuse et il faut se souvenir que Charcot s'était fait mettre en boîte par des internes ayant embauché de comédiennes. Certes le caractère phénoménal de ladite affection était relatif à un climat de contention sexuelle qui n'a plus lieu d'être mais l'hystérie n'a pas disparu pour autant et il faut sans doute avoir bénéficié du don d'un charisme assez spécial pour disposer des "antennes" permettant de s'en prémunir...

En matière d'hypothyroïdie, il est clair que la médecine n'avance pas, elle recule carrément !

Je rappelle que la formule du Lévothyrox est le produit d'une malversation du Pr Lechat qui pour la justifier a arguer de la nécessité de fournir une formule plus stable. Or il s'est agi uniquement d'écarter le lactose afin de pouvoir, à terme, conquérir une lientèle asiatique réputé réfractaire à ce composant. Et au final le résultat c'est avéré inverse aux raisons invoquées en faveur du changement puisqu'il ressort de l'expérience qu'il fallait s'attendre à un défaut de bioéquivalence à cause de la présence d'acide citrique.

Je rappelle également que des soupçons en faveur de la présence de dextrothyrosine ont été évoqués mais que l'on a eu tôt fait de mettre un couvercle sur la chose en prétendant que le découvreur des impuretés présentes n'aurait pas été autorité à utiliser l'appareillage dont il s'est servi. Ce qui ne signifie pas qu'il l'aurait mal utilisé. La grossièreté des moyens mis en oeuvre pour nier toutes sortes de corruptions ambiantes est quelque chose d'hallucinant. On nous prend vraiment pour des cons et cela n'a que trop duré.

Enfin, il faut rappeler qu'à cause des abus des médecins amaigrissements, la possibilité d'opter pour de la poudre de thyroïde de porc à été interdite en France.

Bon courage pour l'année 2020 : il est probable que l'on n'a pas encore tout vu et que ce qui nous attend va plus ou moins pulvériser les records antérieurs en matière de farces plus ou moins sinistres !