Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/01/2018

"Alternative Bien Etre" (Santé Nature Innovation) épinglé par Que Choisir

vignette_aout.jpg.pngMAJ : Le titre de la note était erroné". Il s'agit de "Alternative Bien Etre" et non de "Alternative Santé" (Groupe Santé Port Royal). Toutes mes excuses à l'adresse de ce dernier qui n'est absolument pas concerné. Bien évidemment j'imagine que ce n'est pas par hasard que "Santé Nature Innovation" a choisi un titre proche de celui d'un concurrent. Ce qui m'étonne c'est qu'il n'y ait eu personne pour me signaler immédiatement cette grossière erreur... 

Je considère les remarques occasionnelles de ce post comme importantess pour éviter certains malentendus et incompréhensions. Soyez attentifs !

J'ai reçu de Richard Haas un article de 3 pages paru, semble t-il, dans Que choisir de janviers 2018.

Cet article confirme que j'avais vu juste quand j'ai dénoncé la récupération odieuse d'un hold up (avec incendie volontaire) qui visait une société voisine sans lien avec le S.N.I.

Vente forcée par logiciel "one click" et domiciliation en Suisse

Cet article confirme de façon officielle tout ce que j'avais dénoncé à propos de la nébuleuse concernée. sauf un détail gravissime, à savoir le recours à un logiciel américain dit "one cliclik" qui fait que les gens qui ont autorisé un prélèvement par formulaire SEPA sont automatiquement débités lorsqu'ils active un lien vantant un produit plus ou moins charlatanesque car bien évidemment S.N.I. diffuse une prose qui prétend tout guérir à partir de produits naturels tels que huile de coco, curcuma et Cie...

La société entrepose ses produits au Luxembourg pour éviter des saisies en cas de poursuites et serait domiciliée en Suisse pour échapper aux contraintes légales française en matière de e-commerce.

Oui mais il existe bien des bureaux en France et les exploitants y sont domiciliés alors dans ces conditions ils risquent un jour ou l'autre de se retrouver menotte au poignet, sauf que les victimes étant surtout des personnes âgées et crédules, ça risque de prendre du temps. Sauf que l'arme la plus efficace, en attendant, reste une contre publicité. Encore faut-il avoir accès à l'article de Que choisir ?

N'étant pas abonné, je remercie Richard Haas, d'avoir fait circuler cet article. Ce dernier m'a rendu justice dans l'une de ces news en des termes qui m'inspirent quelques commentaires.

Sur les remarques de Richard Haas

Je cite : Je crois que Jean-Daniel Metzger (pseudonyme également). Je recommande ses propres news même si je ne suis pas toujours en accord avec ses déclarations jugées trop sulfureuses pour ma part, mais toujours d’actualité.

Déclarations "sulfureuses"...

Que R.H. veuille bien noter que je ne suis pas en train de me plaindre. Enfin je ne vois pas en quoi mes déclarations seraient "sulfureuses"...

Une nébuleuse en cours d'inventaire

Santé Nature Innovation n'est qu'un maillon d'un vaste réseau comprenant Pollinis et Cie. Il y a sans doute encore des détails et des liens, voire des imitateurs à découvrir mais la rôle ou disons la "mission" que je me suis assigné n'est pas de publier un inventaire exhaustif de ce genre de combinaison et de le mettre à jour régulièrement car les réseaux se font et s'étendent avant de se défaire éventuellement. Ce qui importe ce n'est pas d'avoir une connaissance exacte de liens mais de cultiver un type de discernement qui permet, moyennant un exercice régulier, de repérer les pratiques suspectes sans avoir à faire un travail de fourmi. Les procédés conduisant à des arnaques sont toujours les mêmes et je peux bien me vanter, de flairer les anomalies à partir d'un simple contact avec une personne, de son discours ou des "arguments" et procédés marketing d'un site sans jamais me tromper.
 
Il est clair que cela ne relève d'aucune "voyance extra lucide" ou d'un quelconque procédé de "divination". Mais évidemment quand, sous l'influence d'une certaine ambiance on s'interdit de porter des jugements moraux et qu'ainsi on fait barrage non pas à une mystérieuse "intuition" mais tout simplement à un minimum de bon sens, on risque tout simplement non seulement de devenir infirme mais l'étant devenu de croire que ceux qui voient clairs avant les autres seraient dotés de facultés exceptionnelles, ce qui n'est pas le cas !
 
Ce dernier ne publie pas uniquement « Santé Nature Innovation » mais bien d’autres différentes revues, gratuites et payantes qui tournent toutes autour de la santé et dont je me suis de toutes, désabonnés. A le lire TOUTES les maladies, bénignes, chronique, voir graves, sont facilement guérissables par les compléments alimentaires et médecine complémentaires ce qui jette un gros doute sur la vérité de ses écrits.  
 
Je suis également septique en ces qui concerne « Santé Corps esprit » de Xavier Bazin, l’une de ces fameuses autres revues dont voilà ce que le Dr. JO écrit sur Google 
 
Bref, S.N.I. et ses complices ou satellites est un cas très particulier en regard du Groupe Santé Port Royal qui publie Alternative Santé après Pratiques de Santé et all. Il existe peut-être des connexions que j'ignore mais pour l'heure, Santé Nature Innovation et Cie constitue une malfaisance très sophistiquée de part l'emploi de pratiques commerciales relevant franchement du droit pénal. Alternative Santé c'est différent en ce sens que cela consiste à prôner des solutions naturelles en les adossant à une boutique de vente de compléments dont la particularité est d'être sous dosés par rapport aux offres américaines d'où un coût à multiplier par un facteur de X 3 à X 6 pour établir un rapport vraiment objectif. Il y a visiblement "conflit d'intérêt" sauf que de ce côté on fait, au moins en apparence, la part due aux pratiques de la médecine dite académique lorsqu'elle daigne faire correctement le boulot positif qui est à sa portée.

Les opposition bancaires aux prélèvement ça existe !

En d'autres termes, si d'autres veulent poursuivre l'enquête j'estime avoir fait l'essentiel et je ne reviendrai sur le sujet qu'en cas de découverte plus ou moins extraordinaire mais avec cette histoire de logiciel de vente forcée et de domiciliation étrangère, la seule solution c'est le boycott pur et simple quant à ceux qui ont accepté de transmettre un formulaire SEPA qu'ils prennent contact avec leur banquier. Il doit être possible de faire opposition sauf que ces oppositions sont limitées dans le temps. Je ne comprends pas du reste pourquoi Que Choisir n'a pas été plus explicite sur ce point. Mais enfin si c'était pour foutre la frousse et inciter le public et s'abstenir du moindre contact avec cette nébuleuse, c'est de bonne guerre ! Nul doute que la lecture de l'article m'évitera désormais d'avoir à répondre à des questions qui reviennent périodiquement. Des question qui me fatiguent...

Les commentaires sont fermés.